Fin du masque à l’école pour les enseignants : une mesure prématurée, estime Blanquer

Par Cécile D., Manon C. · Publié le 30 septembre 2021 à 16h34
Jean-Michel Blanquer a confirmé que les enseignants garderaient leur masque en classe encore quelque temps : il serait prématuré de mettre fin à cette mesure de protection contre le Covid-19, a indiqué le ministre de l'Education nationale.

A l'issue du Conseil de défense sur de possibles mesures d'allègement qui s'est tenu mercredi 22 septembre, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé, lors d'un point presse, certaines décisions prises par les membres de l'exécutif. On apprenait notamment qu'à compter du 4 octobre 2021,le masque ne sera plus obligatoire à l'école primaire dans les départements où le taux d'incidence se situe sous le seuil des 50 cas pour 100 000 habitants durant au minimum cinq jours. 

Mais si les élèves vont bientôt pouvoir tomber le masque, qu'en est-il des enseignants ? Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, est revenu sur cette question ce jeudi 30 septembre, sur le plateau de BFMTV

Le ministre a confirmé que les professeurs devront conserver leur masque dans les établissements scolaires. « C'est mieux pour les élèves de voir le visage entier du professeur, c'est plus agréable évidemment pour les professeurs. Ça va arriver un jour je l'espère, et le plus tôt sera le mieux, néanmoins ça serait prématuré, c'est ce qui a été vu par les autorités de santé. (...) A ce stade, les adultes gardent leur masque », a conclu le ministre.

Les enseignants ne savent pour le moment pas quand ils pourront se débarrasser de leur masque. Le gouvernement surveille étroitement les écoles pour empêcher une cinquième vague épidémique de frapper le pays. De nouvelles recommandations sanitaires ont été diffusées dans les écoles.

Par ailleurs, concernant le port du masque pour les collégiens, Jean-Michel Blanquer a déclaré que ces derniers pourraient être les prochains à retirer le masque de protection, potentiellement "en octobre-novembre". " Pour l’instant c’est trop tôt. Il faut rester très prudent et alléger graduellement pour être certain qu’on n’aura pas de rebond épidémique ." a-t-il déclaré.

En Île-de-France, le masque reste pour le moment obligatoire dans les écoles de tous les départements. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche