JO Paris 2024 : recours en justice contre la vente d'une parcelle du parc de La Courneuve

Par Alexandre G. · Publié le 7 janvier 2021 à 17h31 · Mis à jour le 7 janvier 2021 à 17h34
Des associations de citoyens ont déposé un recours devant le tribunal administratif le 28 décembre 2020 pour contester la vente par leur département de Seine-Saint-Denis d'une partie du parc Georges Valbon, situé à La Courneuve, à la Solideo, en charge de la construction des ouvrages olympiques. C'est précisément à cet endroit que la construction du village des médias pour les futurs Jeux Olympiques de Paris 2024 est prévue.

La vente de la parcelle de la discorde entre les mains de la justice. Le 10 décembre 2020, le conseil départemental de Seine-Saint-Denis confirmait la vente d'une partie du parc Georges Valbon, propriété du département, situé sur la commune de La Courneuve. La Société de livraison des ouvrages olympiques. (Solideo) en faisait l'acquisition pour 6,9 millions d'euros. L'objectif ? Utiliser cet emplacement stratégique pour construire le Village des Médias des futurs Jeux olympiques de Paris 2024, tout en se conformant au "Plan Canopée" mis en place dans le 93. 

En conséquence, des associations de citoyens pro-environnement ont souhaité porter l'affaire devant la justice. Le 28 décembre 2020, le Mouvement national de lutte pour l'environnement ainsi que le Collectif pour le triangle de Gonesse et d'autres riverains ont déposé un recours au tribunal administratif dans le but de freiner (voire d'empêcher) la réalisation d'un tel projet. D'après le président du MNLE 93, Jean-Marie Baty, interrogé par Libération, "on voit bien que les choses s'accélèrent et qu'il faut désormais se poser la question de la procédure d'urgence". 

JO Paris 2024 : recours en justice contre la vente d'une parcelle du parc de La Courneuve JO Paris 2024 : recours en justice contre la vente d'une parcelle du parc de La Courneuve JO Paris 2024 : recours en justice contre la vente d'une parcelle du parc de La Courneuve JO Paris 2024 : recours en justice contre la vente d'une parcelle du parc de La Courneuve

Mais alors, quel est le problème pointé du doigt par les opposants au projet de la Solideo ? "C'est un corridor écologique naturel qui va être supprimé au moment où le département lance son grand plan Canopée pour planter des arbres. On va planter des arbres qui sont gros comme des crayons et en couper qui ont 40 ans", s'indigne le président d'association. Il estime que "ces dispositions sont complètement contraires à ce à quoi s'est engagée la France dans l'Accord de Paris". 

"Écoquartier durable" ou village "temporaire"  

Concrètement, le projet "d'écoquartier" souhaité par le département comprend l'aménagement de 25% de la surface de l'Aire des Vents, située précisément à Dugny. Au total, 6,5 hectares d'espaces verts doivent disparaître au profit d'une urbanisation "responsable et durable", dont le point d'orgue reste la construction du Village des Médias pour les prochaines olympiades dans la capitale. Ensuite, dès 2025, le site sera transformé en "écoquartier" comprenant 1300 logements et pas moins de 1000 m2 de commerces et services de proximité. 

D'ailleurs, le MNLE a une idée bien précise derrière la tête avec ce recours en justice : forcer la Solideo à construire un Village des Médias "provisoire", dans la lignée de la construction de l'édifice pour la COP 21, détruit depuis. Pour le conseil départemental, "le temporaire c'est un peu comme les couverts en plastique qu'on jette quand on a fini de les utiliser" explique ses représentants à Libération. Les travaux sur zone doivent démarrer en ce début d'année 2021. Avant cela, les entreprises de constructions doivent recevoir le feu vert de la cour administrative d'appel de Paris, chargée des contentieux autour des JO de Paris 2024.  

Informations pratiques

Lieu

Parc départemental Georges-Valbon
93120 Courneuve (La)

Commentaires