Coronavirus étude - sorties & activités

Covid : un quart des formes graves due à une anomalie immunologique selon l'AP-HPCovid : un quart des formes graves due à une anomalie immunologique selon l'AP-HPCovid : un quart des formes graves due à une anomalie immunologique selon l'AP-HPCovid : un quart des formes graves due à une anomalie immunologique selon l'AP-HP

Covid : un quart des formes graves dû à une anomalie immunologique selon l'AP-HP

Selon deux nouvelles études menées par l'AP-HP et publiées dans la revue Science Immunology, les formes graves du Covid seraient dues, dans le cas de la première étude, à une anomalie génétique attaquant les interférons de type 1, à savoir la protéine empêchant le virus de se répliquer, et pour la seconde étude, à la présence d'auto-anticorps visant cette même protéine dans 15 à 20% des cas.
Coronavirus : les anticorps neutralisants protégeraient d'une réinfection selon une étudeCoronavirus : les anticorps neutralisants protégeraient d'une réinfection selon une étudeCoronavirus : les anticorps neutralisants protégeraient d'une réinfection selon une étudeCoronavirus : les anticorps neutralisants protégeraient d'une réinfection selon une étude

Covid : une immunité plus forte et plus durable remarquée chez les personnes infectées

Plusieurs études parues en mai 2021 confirment qu'une infection au Covid-19 offrirait une immunité plus forte, et pouvant durer plusieurs années. Une injection de vaccin permet de renforcer ces effets bénéfiques contre le virus.
Coronavirus : l'interféron alpha-2b, un traitement prometteur ?Coronavirus : l'interféron alpha-2b, un traitement prometteur ?Coronavirus : l'interféron alpha-2b, un traitement prometteur ?Coronavirus : l'interféron alpha-2b, un traitement prometteur ?

Covid : l'interféron alpha-2b, un traitement prometteur bientôt utilisé en France ?

L'interféron alpha-2b efficace pour lutter contre la Covid ? C'est ce qu'avance une étude menée sur cet antiviral et publiée dans la revue Frontiers in Immunology le 15 mai 2020. Un traitement qui à l'origine est utilisé contre l'hépatite C, la dengue ou certains cancers, en particulier en Amérique du Sud, et qui permettrait d'améliorer grandement l'état de santé des patients touchés par le coronavirus.
Coronavirus : l'hôpital de Nancy veut rendre l'odorat aux patients Covid l'ayant perduCoronavirus : l'hôpital de Nancy veut rendre l'odorat aux patients Covid l'ayant perduCoronavirus : l'hôpital de Nancy veut rendre l'odorat aux patients Covid l'ayant perduCoronavirus : l'hôpital de Nancy veut rendre l'odorat aux patients Covid l'ayant perdu

Coronavirus : une nouvelle étude pour rendre l'odorat aux patients Covid

Rendre l'odorat aux patients patients atteints du coronavirus et l'ayant perdu... C'est l'ambition de l'hôpital de Nancy-Brabois qui vient de lancer une nouvelle étude pour établir un nouveau protocole de rééducation olfactive.
Coronavirus : certains stéroïdes efficaces contre les cas graves selon trois nouvelles étudesCoronavirus : certains stéroïdes efficaces contre les cas graves selon trois nouvelles étudesCoronavirus : certains stéroïdes efficaces contre les cas graves selon trois nouvelles étudesCoronavirus : certains stéroïdes efficaces contre les cas graves selon trois nouvelles études

Coronavirus : certains stéroïdes efficaces contre les formes graves selon trois nouvelles études

Certains stéroïdes efficaces contre les formes graves de coronavirus ? C'est la conclusion à laquelle sont arrivées trois études publiées dans le Journal of the American Medical Association. Une efficacité qui a conduit l'OMS a autorisé leur utilisation pour les cas concernés.
Coronavirus : les jeunes enfants plus contagieux que les autres selon une étudeCoronavirus : les jeunes enfants plus contagieux que les autres selon une étudeCoronavirus : les jeunes enfants plus contagieux que les autres selon une étudeCoronavirus : les jeunes enfants plus contagieux que les autres selon une étude

Coronavirus : les jeunes enfants plus contagieux que les autres selon une étude

Selon une étude américaine publiée jeudi 30 juillet 2020, le taux de matériel génétique du coronavirus serait beaucoup plus important, de 10 à 100 fois plus élevé chez les jeunes enfants par rapport aux enfants plus âgés ou aux adultes, ce qui les rendrait beaucoup plus contagieux. Une étude qui va à l'encontre de tout ce qui a été annoncé sur le sujet pour le moment.
Coronavirus : un déficit en protéine dans le sang à l'origine des cas graves de Covid-19 ?Coronavirus : un déficit en protéine dans le sang à l'origine des cas graves de Covid-19 ?Coronavirus : un déficit en protéine dans le sang à l'origine des cas graves de Covid-19 ?Coronavirus : un déficit en protéine dans le sang à l'origine des cas graves de Covid-19 ?

Coronavirus : un déficit en protéine dans le sang à l'origine des cas graves de Covid-19 ?

Selon une étude menée conjointement entre divers instituts parisiens, dont l'Université de Paris, L'Institut Pasteur et l'AP-HP, le déficit d'une certaine protéine dans le sang serait à l'origine des formes graves de coronavirus.
Coronavirus : la chloroquine inefficace selon deux nouvelles étudesCoronavirus : la chloroquine inefficace selon deux nouvelles étudesCoronavirus : la chloroquine inefficace selon deux nouvelles étudesCoronavirus : la chloroquine inefficace selon deux nouvelles études

Coronavirus : la chloroquine inefficace selon deux nouvelles études

La chloroquine inefficace contre le coronavirus... C'est le résultat que semblent donner deux nouvelles études médicales sur le sujet, publiées toutes les deux dans la revue médicale britannique BMJ.
Coronavirus : la chlorpromazine, médicament contre la bipolarité, protègerait du COVID-19 ?Coronavirus : la chlorpromazine, médicament contre la bipolarité, protègerait du COVID-19 ?Coronavirus : la chlorpromazine, médicament contre la bipolarité, protègerait du COVID-19 ?Coronavirus : la chlorpromazine, médicament contre la bipolarité, protègerait du COVID-19 ?

Coronavirus : la chlorpromazine, médicament contre la bipolarité, protège-t-il du COVID-19 ?

La chlorpromazine, médicament contre la bipolarité, protègerait du coronavirus. Selon le Groupe hospitalier universitaire (GHU) de Sainte-Anne, les patients traités avec de la chlorpromazine sont moins touchés par le COVID-19, et les cas symptomatiques sont rares. L'Institut Pasteur vient de démarrer une étude.
Coronavirus : le point sur l'essai DiscoveryCoronavirus : le point sur l'essai DiscoveryCoronavirus : le point sur l'essai DiscoveryCoronavirus : le point sur l'essai Discovery

Coronavirus : le point sur l'essai Discovery, l'Europe peine à participer

Où en est l'essai Discovery, cet essai clinique européen testant quatre traitements expérimentaux contre le coronavirus ? On fait le point !
Coronavirus : la chloroquine peu efficace selon une étude américaine ?Coronavirus : la chloroquine peu efficace selon une étude américaine ?Coronavirus : la chloroquine peu efficace selon une étude américaine ?Coronavirus : la chloroquine peu efficace selon une étude américaine ?

Coronavirus : la chloroquine peu efficace selon une étude américaine ?

Selon une étude américaine, rendue publique mardi 21 avril dernier et menée dans plusieurs hôpitaux du pays, l'Hydroxychloroquine pourrait s'avérer peu efficace pour lutter contre le coronavirus. Des résultats "peu convaincants" à prendre tout de même avec des pincettes.
coronavirus : propagation jusqu'à 4 mètres autour d'un malade (TITRE A REVOIR)coronavirus : propagation jusqu'à 4 mètres autour d'un malade (TITRE A REVOIR)coronavirus : propagation jusqu'à 4 mètres autour d'un malade (TITRE A REVOIR)coronavirus : propagation jusqu'à 4 mètres autour d'un malade (TITRE A REVOIR)

coronavirus : une propagation jusqu'à 4 mètres autour des malades selon une étude

Une étude chinoise réalisée au sein de l'hôpital de Wuhan a montré que le coronavirus pouvait se propager jusqu'à quatre mètres autour du malade, que se soit sur une surface ou dans l'air. Un chiffre qui balaie l'estimation d'un à deux mètres, sur lequel se sont fondés les gouvernements mondiaux en ce qui concerne la mise en place des mesures sanitaires.
Coronavirus : l'Allemagne lance une étude gigantesque sur l'immunité au Covid-19Coronavirus : l'Allemagne lance une étude gigantesque sur l'immunité au Covid-19Coronavirus : l'Allemagne lance une étude gigantesque sur l'immunité au Covid-19Coronavirus : l'Allemagne lance une étude gigantesque sur l'immunité au Covid-19

Coronavirus : l'Allemagne lance une étude gigantesque sur l'immunité au Covid-19

La science sur le front pour lutter contre le coronavirus ! Après la Chine ou encore la France, c'est au tour de l'Allemagne de lancer une étude sur l'immunité au Covid-19, à travers un test à grande échelle comprenant plus de 100 000 personnes. L'objectif ? Avoir des résultats plus fiables pour aider à une meilleure compréhension et à l'éradication du virus.