Coronavirus situation - sorties & activités

Covid : un déconfinement "beaucoup trop tôt" selon l'épidémiologiste Catherine HillCovid : un déconfinement "beaucoup trop tôt" selon l'épidémiologiste Catherine HillCovid : un déconfinement "beaucoup trop tôt" selon l'épidémiologiste Catherine HillCovid : un déconfinement "beaucoup trop tôt" selon l'épidémiologiste Catherine Hill

Covid : un déconfinement "beaucoup trop tôt" selon l'épidémiologiste Catherine Hill

Malgré une très légère baisse des contaminations à la Covid, et alors que le gouvernement poursuit son objectif de déconfiner le pays à la mi-mai, Catherine Hill, épidémiologiste et biostatisticienne, a expliqué dans un entretien à nos confrères de L'Express qu'il était beaucoup trop tôt pour de telles mesures, sous peine de flambée épidémique.
Covid : au Brésil, plus de 4000 morts enregistrés en 24hCovid : au Brésil, plus de 4000 morts enregistrés en 24hCovid : au Brésil, plus de 4000 morts enregistrés en 24hCovid : au Brésil, plus de 4000 morts enregistrés en 24h

Covid : les 92 variants en activité au Brésil inquiètent le reste du monde

Le Brésil plus touché que jamais par la Covid-19... Le pays compte désormais plus de 90 variants en activité sur son territoire. Une situation sanitaire qui inquiète de nombreux pays dont la France, qui possède une frontière commune avec le Brésil.
Plan pour l'hôpital : salaires, assouplissement des 35h... les pistes d'Oliver VéranPlan pour l'hôpital : salaires, assouplissement des 35h... les pistes d'Oliver VéranPlan pour l'hôpital : salaires, assouplissement des 35h... les pistes d'Oliver VéranPlan pour l'hôpital : salaires, assouplissement des 35h... les pistes d'Oliver Véran

Covid et tri à l'hôpital : "ce sont les gens jeunes qu'on va privilégier" selon Benjamin Davido

En raison de la Covid, le point de rupture bientôt atteint dans les hôpitaux ? C'est ce que semble indiquer Benjamin Davido, infectiologue à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches dans les Hauts-de-Seine, qui expliquait ainsi, dimanche 28 mars, que si rien n'était fait et que les hôpitaux en venaient à trier des patients, "ce sont les gens jeunes qu'on va bien évidemment privilégier".
Covid-19 : "La situation est bien plus critique qu'au printemps" selon François BraunCovid-19 : "La situation est bien plus critique qu'au printemps" selon François BraunCovid-19 : "La situation est bien plus critique qu'au printemps" selon François BraunCovid-19 : "La situation est bien plus critique qu'au printemps" selon François Braun

Covid-19 : "La situation est bien plus critique qu'au printemps" selon François Braun

Une crise de la Covid-19 bien plus critique que lors de la première vague... François Braun, président de Samu urgence France a évoqué chez nos confrères de RTL la situation sanitaire préoccupante que le pays subit depuis la rentrée. Au total, la France compte désormais plus de 40 000 morts depuis le début de l'épidémie.
Coronavirus : deux scénarios possibles quant à l'évolution du virus selon l'Institut PasteurCoronavirus : deux scénarios possibles quant à l'évolution du virus selon l'Institut PasteurCoronavirus : deux scénarios possibles quant à l'évolution du virus selon l'Institut PasteurCoronavirus : deux scénarios possibles quant à l'évolution du virus selon l'Institut Pasteur

Coronavirus : deux scénarios possibles quant à l'évolution du virus selon l'Institut Pasteur

À l'heure où le coronavirus se propage comme une trainée de poudre, l'Institut Pasteur a réalisé une projection pour les semaines à venir. Au total, deux scénarios se distinguent quant à l'évolution du virus. On fait le point.
Coronavirus et deuxième vague : les infirmières libérales d'ores et déjà débordéesCoronavirus et deuxième vague : les infirmières libérales d'ores et déjà débordéesCoronavirus et deuxième vague : les infirmières libérales d'ores et déjà débordéesCoronavirus et deuxième vague : les infirmières libérales d'ores et déjà débordées

Coronavirus et deuxième vague : les infirmières libérales d'ores et déjà débordées

Alors que la deuxième vague de coronavirus est à nos portes, la saturation se fait déjà sentir. En attestent les infirmières libérales qui croulent sous les demandes de tests Covid. Celles-ci demandent une revalorisation de leur profession et des équipements de protection pour pouvoir travailler dans de meilleures conditions sanitaires.
Coronavirus : Toulouse et Montpellier en zone d'alerte maximale, fermeture des barsCoronavirus : Toulouse et Montpellier en zone d'alerte maximale, fermeture des barsCoronavirus : Toulouse et Montpellier en zone d'alerte maximale, fermeture des barsCoronavirus : Toulouse et Montpellier en zone d'alerte maximale, fermeture des bars

Coronavirus : Toulouse et Montpellier en zone d'alerte maximale, fermeture des bars

En raison de l'évolution du coronavirus dans ces deux villes, les préfets de l'Hérault et de Haute-Garonne ont annoncé que les villes de Montpellier et de Toulouse passant en zone d'alerte maximale, avec une mesure phare : la fermeture des bars dès mardi 13 octobre 2020.
Coronavirus : "ce ne sera pas un tsunami, mais la baignoire va déborder" selon le professeur AdnetCoronavirus : "ce ne sera pas un tsunami, mais la baignoire va déborder" selon le professeur AdnetCoronavirus : "ce ne sera pas un tsunami, mais la baignoire va déborder" selon le professeur AdnetCoronavirus : "ce ne sera pas un tsunami, mais la baignoire va déborder" selon le professeur Adnet

Coronavirus : "ce ne sera pas un tsunami, mais la baignoire va déborder" selon le professeur Adnet

Les hôpitaux se préparent à faire face à une nouvelle vague de cas de coronavirus... Dans un entretien à nos confrères de Ouest France, le professeur Frédéric Adnet, chef du service des urgences de l’hôpital Avicenne et directeur médical du Samu de Seine-Saint-Denis, est revenu sur la situation sanitaire actuelle et sur la crainte de voir les hôpitaux, déjà en tension, être submergés.
Coronavirus : à Marseille, les bars et cafés ne rouvrent finalement pasCoronavirus : à Marseille, les bars et cafés ne rouvrent finalement pasCoronavirus : à Marseille, les bars et cafés ne rouvrent finalement pasCoronavirus : à Marseille, les bars et cafés ne rouvrent finalement pas

Coronavirus : à Marseille, les bars et cafés ne rouvrent finalement pas

Tout comme Paris qui a vu ses bars fermer depuis ce mardi 6 octobre, pour limiter la propagation du coronavirus, Marseille, qui avait bon espoir quant à la réouverture des siens, n'a finalement pas eu l'autorisation du gouvernement de rouvrir bars et cafés. Un nouveau coup dur pour les représentants du secteur qui voient un rebond économique salvateur s'éloigner encore un peu plus pour leur activité.