Crise sanitaire coronavirus - sorties & activités

Le Sénat vote le texte sur le don de chèques-vacances aux soignantsLe Sénat vote le texte sur le don de chèques-vacances aux soignantsLe Sénat vote le texte sur le don de chèques-vacances aux soignantsLe Sénat vote le texte sur le don de chèques-vacances aux soignants

La loi sur le don de chèques-vacances aux soignants validée par l'Assemblée nationale

C'est quasiment acté : les salariés qui le souhaitent peuvent faire don de jours de congés contre le versement par son employeur d’une somme d’argent à l’Agence nationale pour les chèques-vacances. Ces chèques-vacances sont réservés aux soignants pour les remercier de leur travail pendant la crise sanitaire du Coronavirus. La loi passera une dernière fois devant le Sénat pour adoption finale, mais elle est déjà validée.
Le nombre de bénéficiaires du chômage partiel connait une "décrue manifeste" selon PénicaudLe nombre de bénéficiaires du chômage partiel connait une "décrue manifeste" selon PénicaudLe nombre de bénéficiaires du chômage partiel connait une "décrue manifeste" selon PénicaudLe nombre de bénéficiaires du chômage partiel connait une "décrue manifeste" selon Pénicaud

Le nombre de bénéficiaires du chômage partiel connait une "décrue manifeste" selon Pénicaud

Dispositif mis en place pendant le confinement dû à la crise sanitaire du coronavirus, le chômage partiel enregistre une baisse significative au mois de mai selon Muriel Pénicaud.
Coronavirus : une place de crèche laissée vide ne doit pas être facturéeCoronavirus : une place de crèche laissée vide ne doit pas être facturéeCoronavirus : une place de crèche laissée vide ne doit pas être facturéeCoronavirus : une place de crèche laissée vide ne doit pas être facturée

Coronavirus : une place de crèche laissée vide ne doit pas être facturée

Pendant la crise sanitaire et le confinement, de nombreuses places en crèches se sont retrouvées vides, les parents pouvant garder leurs enfants à la maison. Pourtant, certains parents ont quand même reçu une facture. La secrétaire d’Etat auprès de ministre de la santé rappelle donc que les parents n'ont pas à payer pour cette période.
Coronavirus : la France pourrait perdre 800 000 emplois selon Bruno Le MaireCoronavirus : la France pourrait perdre 800 000 emplois selon Bruno Le MaireCoronavirus : la France pourrait perdre 800 000 emplois selon Bruno Le MaireCoronavirus : la France pourrait perdre 800 000 emplois selon Bruno Le Maire

Coronavirus : la France pourrait perdre 800 000 emplois selon Bruno Le Maire

La crise sanitaire du coronavirus a eu des conséquences considérables sur l'économie en France. Face à cette situation de récession, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'attend à ce que la France perde 800 000 de ses emplois avant la fin de l'année.
Coronavirus : le nombre d'offres emploi revient presque à son niveau pré-confinementCoronavirus : le nombre d'offres emploi revient presque à son niveau pré-confinementCoronavirus : le nombre d'offres emploi revient presque à son niveau pré-confinementCoronavirus : le nombre d'offres emploi revient presque à son niveau pré-confinement

Coronavirus : le nombre d'offres emploi revient presque à son niveau pré-confinement

Selon le service statistiques du ministère du Travail (Dares), le nombre d'offres d'emploi retrouvent quasiment son nouveau d'avant le confinement. Mais ces propositions d'emplois concernent cependant plus de contrat précaires ou de postes peu qualifiés.
Coronavirus: Les Hauts-de-Seine engagent 80 millions d'euros pour lutter contre la criseCoronavirus: Les Hauts-de-Seine engagent 80 millions d'euros pour lutter contre la criseCoronavirus: Les Hauts-de-Seine engagent 80 millions d'euros pour lutter contre la criseCoronavirus: Les Hauts-de-Seine engagent 80 millions d'euros pour lutter contre la crise

Coronavirus: Les Hauts-de-Seine engagent 80 millions d'euros pour lutter contre la crise

Pour lutter contre la crise et protéger les habitants, les entreprises et les communes du département, les Hauts-de-Seine engagent 80 millions d'euros.