Réouverture de la Fury Room, le spot pour se défouler à Paris

Par Laurent P. · Publié le 25 mai 2020 à 19h58 · Mis à jour le 26 mai 2020 à 10h34
Le confinement dû au coronavirus a mis vos nerfs à rude épreuve ? Envie de tout casser ? Direction la Fury Room, qui a rouvert ses portes le 12 mai dernier, pour se défouler sans avoir à ranger derrière. Un bon plan insolite à Paris !

Besoin de vous lâcher malgré le coronavirus ? Vos voisins vous donnent des envies de meurtres ? Vos enfants, votre belle-mère ou vos collègues/votre boss vous gonflent et vous avez envie de vous défouler ? Ahlala si seulement il existait un endroit à Paris où on pourrait péter les plombs en toute sérénité... Ah mais si, ça existe déjà ! Il s'agit de la Fury Room, et elle a rouvert ses portes le 12 mai dernier !

La légende raconte qu'au coeur du 2ème arrondissement de la capitale, cette Fury Room en question vous attendrait pour laisser libre court à votre colère ! Cette salle s'inspire d'un concept insolite venu tout droit du Japon et qui, depuis, s'est multiplié aux quatre coins du globe sous différents noms : Rage Room, Anger Room...

A Paris, le concept voit donc le jour sous la forme de Fury Room. L'idée ? Assouvir sa colère et sa rage aux diverses causes : stress, fatigue, retard des transports, embouteillages sur la route, boulot...

Mais alors comment fonctionnent ces salles-défouloirs ? Allant de 20 à une centaine d'euros, plusieurs formules aux noms équivoques (Housebreaker, Chaos, Madness, Riot, Madhouse...) sont proposées avec des sessions de 10 minutes à 45 minutes selon votre colère du jour.

Fury Room ParisFury Room ParisFury Room ParisFury Room Paris
Seul ou à plusieurs, la Fury Room met à votre disposition du matériel à casser et démolir (écrans, assiettes, bouteilles, verres, briques, imprimantes, meubles...). Une fois bien protégé, à vous de taper à l'aide d'une batte de baseball ou d'une masse, de casser et vous défouler pour, au final, ressortir soulager et apaiser !

"C’est un défouloir pour tous ceux qui en ont marre du métro-boulot-dodo. Parmi nos clients, on a beaucoup de jeunes employés en open space, notamment de start-up, qui sont toute la journée devant leur écran. Au lieu d’un afterwork entre collègues dans un bar du coin, ils viennent nous rendre visite" a ainsi confié la cogérante du lieu, Aurélie Bezard, au Parisien.

Depuis sa réouverture, la Fury Room a mis en place des mesures sanitaires drastiques pour la sécurité de chacun : désinfection journalière des locaux, distribution de masques, prise de température journalière du personnel, gants en latex, charlotte et sur-chaussettes avant chaque habillage, lavage à chaque utilisation des protections avec solution désinfectante, double désinfection des casques, gel hydroalcoolique à disposition pour tous en permanence... Tout est fait pour assurer votre sécurité !


Alors, si l'expérience vous tente, rendez-vous dès à présent dans la première Fury Room de Paris !

Informations pratiques

Dates et Horaires
À partir du 12 mai 2020

×

    Lieu

    23 Rue Blondel
    75002 Paris 2

    Tarifs
    à partir de : 20 €

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche