L'Eglise Notre-Dame-du-Travail et son incroyable structure métallique

Construite pour accueillir les fidèles ouvriers du 14e arrondissement au début du XXe siècle, l'Eglise Notre-Dame-du-Travail révèle une fois son seuil franchi une époustouflante structure de fer et d'acier.

Impossible de deviner depuis l'extérieur de cette église romane du 14e arrondissement, somme toute assez simple, la structure incroyable qui la soutient, à l'intérieur. 

Construite par l'architecte Godefroy Astruc à l'emplacement de l'Eglise Notre-Dame-de-Plaisance devenue trop petite, l'Eglise Notre-Dame-du-Travail est la seule église ouvrière de Paris, ouverte en 1902. Dans les années 1850, la population autour de la nouvelle Gare Montparnasse connait en effet un développement très rapide, et la majorité de sa population est ouvrière. Au XXe siècle, ces ouvriers avaient, entre autres, la charge de monter et de démonter les Expositions Universelles

C'est donc tout naturellement que l'Eglise Notre-Dame-du-Travail, construite avec l'aide des travailleurs du quartier, a voulu rendre hommage à la condition ouvrière de ses fidèles. Mais comment, vous dites-vous ? Il suffit de franchir le pas de la porte pour s'en rendre compte. L'édifice a, en effet, été réalisé de telle manière que les ouvriers s'y sentent à l'aise.

L'Eglise Notre-Dame-du-Travail et son incroyable structure métalliqueL'Eglise Notre-Dame-du-Travail et son incroyable structure métalliqueL'Eglise Notre-Dame-du-Travail et son incroyable structure métalliqueL'Eglise Notre-Dame-du-Travail et son incroyable structure métallique

Une structure métallique grandiose donne à l'Eglise Notre-Dame-du-Travail un cachet incroyable : toute l'armature d'acier et de fer est apparente, tout comme les poutrelles de la charpente. De quoi rappeler aux ouvriers le style industriel dans lequel ils évoluent au quotidien et les matériaux qu'ils ont l'habitude de transformer. Un style qui n'est pas sans rappeler celui de notre Tour Eiffel nationale, alors toute nouvelle dans le paysage parisien de l'époque. 

Pour la petite histoire, les 135 tonnes de fer (!) ayant servi à la construction de l'église proviennent en grande partie du Palais de l'Industrie, construit à l'occasion de l'Exposition Universelle de 1855 et détruit trois décennies plus tard afin de laisser place à la construction du Petit Palais et du Grand Palais

L'Eglise Notre-Dame-du-Travail et son incroyable structure métalliqueL'Eglise Notre-Dame-du-Travail et son incroyable structure métalliqueL'Eglise Notre-Dame-du-Travail et son incroyable structure métalliqueL'Eglise Notre-Dame-du-Travail et son incroyable structure métallique

A noter également que les vitraux, les sculptures et les tableaux sont tous liés au monde du travail. On y retrouve Saint Luc (art), Saint François d’Assise (création poétique et écologie), Saint Éloi (métallurgie et orfèvrerie), Saint Fiacre (jardinage et culture maraîchère) et la statue de Notre-Dame-du-Travail de Joseph Lefevre, sous les traits de la Vierge accompagnée de Jésus et tenant tous les deux des outils de travaux manuels. 

Pour casser l'ambiance un peu trop austère de l'édifice, les différentes chapelles ont été ornées de peintures murales de style Art Nouveau. Une église différente de toutes les autres églises parisiennes, classée Monument Historique, à ne manquer sous aucun prétexte ! 

Manon C.
Dernière modification le 23 juillet 2018

Informations pratiques

Lieu

59 Rue Vercingétorix
75014 Paris 14

Tarifs
Gratuit

Site officiel
www.notredamedutravail.net

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche