Daniel dewar & grégory gicquel

La couleur vert détachée de la montagne suit le mouvement de la truite prise (Sekite Hara), titre d'une de leur sculpture-totem improbable associant bois et laine. Ainsi, à travers un univers à la fois ludique, conceptuel, narratif et proche de la science-fiction, Dewar & Gicquel parviennent à créer des histoires entre un éléphant et une geisha, une voiture et un piercing ou encore un collier de perles et des casques de moto, bouleversant par ce biais là les codes de la sculpture contemporaine.

Pour leur première exposition personnelle dans une institution parisienne, les deux artistes, proposent un ensemble de sculptures inédites, fidèles à leur univers protéiforme et radical. Un véhicule « préhistorique » sculpté et taillé en granit, un Shimenawa, corde sacrée utilisée au Japon, monumental tressé en fil synthétique, une série d'Ocarinas, petits instruments de musique, en bois peint et ciment et enfin un tapis en laine aux motifs trans-péruviens composent cet ensemble insolite de sculptures à l'échelle 1.


Daniel Dewar & Grégory Gicquel collaborent depuis leurs études aux Beaux-Arts de Rennes.

Expositions récentes en 2006 : Frac Pays de Loire, Galerie Edouard Manet à Gennevilliers, 40 M CUBE à Rennes, Instants Chavirés dans le cadre de la Biennale de Seine Saint Denis et Galerie Hervé Loevenbruck, Paris.



Vernissage de 20h00 à minuit

Mélanie B.
Dernière modification le 1 janvier 2008

Informations pratiques

Horaires
Du 22 mars 2007 au 6 mai 2007

×

    Lieu

    13, avenue du président Wilson
    75116 Paris 16

    Vous souhaitez communiquer sur Sortir À Paris ?
    ↪ Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises.
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche