« native land, stop eject » à la fondation cartier

Créée par la Fondation Cartier pour l’art contemporain, Native Land, Stop Eject interroge la sédentarité et le nomadisme aujourd’hui, à une époque où les flux migratoires humains ont atteint une échelle sans précédent.
« Native Land, Stop Eject » propose une réflexion sur les notions d’enracinement et de déracinement, ainsi que sur les questions identitaires qui leur sont attachées. Le cinéaste Raymond Depardon donne la parole à ceux qui, menacés de devoir partir, veulent demeurer sur leur terre. Le philosophe Paul Virilio, en collaboration avec les artistes et architectes Diller Scofidio + Renfro, Mark Hanvsen, Laura Kurgan, expose les trajectoires des migrations humaines, liées à des facteurs environnementaux, politiques et économiques.

DONNER LA PAROLE de Raymond Depardon (avec l’ingénieur du son Claudine Nougaret) part à la rencontre des nomades, des paysans, des îliens et des peuples autochtones, tous menacés de disparaître ou vivant en marge de la mondialisation. Ils prennent la parole dans leur langue maternelle, langue ancrée dans leur terre ; bien qu’encore parlées aujourd’hui, toutes ces langues sont en danger, symbolisant la menace imminente qui pèse sur l’identité de ces populations : Kawésqar ; Mapuche ; Afar ; Quechua ; Chipaya ; Breton ; Occitan ; Yanomami ; Guarani.

EXIT, une installation inédite réalisée par Diller Scofidio + Renfro, Mark Hansen, Laura Kurgan, donne forme, grâce à une cartographie dynamique, aux concepts que Paul Virilio a développés sur les trajectoires humaines à travers le globe. Les bases de données d’information de nombreux organismes internationaux ont permis la réalisation de six cartes animées : Population et migrations urbaines ; Des flux d’hommes et d’argent ; Réfugiés politiques et migrations forcées ; Catastrophes naturelles ; Des mers qui montent, des villes qui disparaissent ; Déforestation et langues en danger.


Caroline J.
Dernière modification le 14 octobre 2009

Informations pratiques

Horaires
Du 5 décembre 2009 au 21 février 2010

×

    Lieu

    261, boulevard Raspail
    75014 Paris 14

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche