L’antiquité rêvée - innovations et résistances au xviiie siècle

Par Caroline J. · Publié le 20 juillet 2010 à 00h00 · Mis à jour le 20 juillet 2010 à 12h50
Le courant « néoclassique » est né au XVIIIe siècle dans les processus d’innovation, d’émulation, mais aussi de résistance liés à la redécouverte du patrimoine antique. L’exposition fait découvrir les origines du mouvement et illustre les diverses manifestations d’une nouvelle esthétique.

Sculptures, peintures, objets d’art et arts graphiques témoignent du travail des artistes de cette période.
Tous les grands créateurs de l’époque sont ainsi représentés à la fois dans leur propre démarche et en réaction aux expérimentations de leurs contemporains : de Bouchardon à Houdon, de Piranèse à Boullée, de Batoni à Mengs, de Sergel à Flaxman, de Füssli à Blake et de David à Canova… ( et aussi Pajou, Nollekens, Banks, Greuze, Goya, Cades, Adams, Soufflot, Ledoux, Wright of Derby, les vases de Wegdwood …).

L’exposition est constituée d’une sélection de deux cents oeuvres, et bénéficie de la contribution exceptionnelle de Marc Fumaroli de l’Académie française.




Informations pratiques

Horaires
Du 3 décembre 2010 au 14 février 2011

×

    Lieu

    Pyramide - Cour Napoléon
    75001 Paris 1

    Accès
    Métro Palais Royal - Musée du Louvre

    Horaires en direct
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche