Objets secrets au Collège des Bernardins

Du 11 octobre au 18 décembre, l’ancienne sacristie des Bernardins accueille une douzaine d’œuvres de Judith Scott. Cette installation est une invitation à découvrir l’énigme que constitue l’œuvre de l’artiste américaine, une représentante des plus remarquables de l’Art Brut, qui nous confronte à l’essentiel de l’humain.
Trisomique, sourde et muette, l'artiste américaine Judith Scott réalise des sculptures textiles qui constituent son unique moyen d’expression. Non satisfaite de ses essais artistiques sur papier, elle dérobe des objets (ventilateur, parapluie, magazines, etc.) au centre d’art dans lequel elle se trouve, puis les recouvre entièrement de fils de laine jusqu’à ce qu’ils disparaissent sous des cocons colorés. Découvrant la qualité et la force émanant de son travail, le centre accepte par la suite de lui fournir le matériel qu’elle désire afin qu’elle dissimule ses objets secrets.

Près d’une douzaine d’œuvres de l’artiste sont exposées pour la première fois à Paris et résonnent profondément avec les objets de la sculpture contemporaine, comme ceux de Louise Bourgeois ou de Tony Cragg par exemple.

Il s’agit de montrer ces sculptures en tant qu’objets magiques, puissants, montrer une pratique de la sculpture désinvolte à l’égard du tissage et des formes traditionnelles, faire honneur, au même titre que les autres artistes invités, à une démarche inédite.

Tapisserie-papillon, 1990 Fil de laine, raphia et ficelle : 90 x 71 x 14.5 cm
LaM, Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut (c) Photo : Philip BERNARD

Dernière modification le 12 octobre 2011

Informations pratiques

Horaires
Du 11 octobre 2011 au 18 décembre 2011

×
    Vous souhaitez communiquer sur Sortir À Paris ?
    ↪ Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises.
    Commentaires

    Soyez le premier à réagir !