Figuration narrative

La figuration narrative n’a jamais été un mouvement proclamé comme tel. Elle nait de l’action du critique d’art Gérald Gassiot-Talabot et des peintres Bernard Rancillac et Hervé Télémaque qui, en juillet 1964, organisent ensemble au musée d’Art moderne de la Ville de Paris l’exposition « Mythologies quotidiennes ».
Au moment même où le Pop Art triomphe à la Biennale de Venise (le Grand Prix de peinture est attribué en juin 1964 à Robert Rauschenberg) et s’impose en Europe, l’exposition « Mythologies quotidiennes » réunit des artistes qui, à l’instar de leurs homologues américains, placent la société contemporaine et ses images au cœur de leurs œuvres. Parmi eux, on compte Arroyo, Bertholo, Bertini, Fahlström, Klasen, Monory, Rancillac, Recalcati, Saul, Télémaque, Voss…
Paris, 1960-1972
16 avril - 13 juillet 2008


Télémaque, Escale (utilisation d'un détail tourné à 90°), 1964
Coll. part.
© Adagp, Paris 2008

Mélanie B.
Dernière modification le 1 janvier 2008

Informations pratiques

Horaires
Du 16 avril 2008 au 18 juillet 2008

×

    Lieu

    3 Avenue du Général Eisenhower
    75008 Paris 8

    Accès
    M° Champs-Elysées Clemenceau

    Vous souhaitez communiquer sur Sortir À Paris ?
    ↪ Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises.
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche