Le Musée d'art et d'histoire du Judaïsme a rouvert ses portes

Par Sponsorisé · Publié le 23 juin 2020 à 20h14 · Mis à jour le 23 juin 2020 à 20h27
Le Musée d'art et d'histoire du Judaïsme (MahJ) a rouvert ses portes le 6 juin 2020, avec un accrochage des donations de Claire Maratier et de Lydie Lachenal, une installation de Serge Lask, une sculpture de Georges Jeanclos et un « Portrait filmé » de Christian Boltanski réalisé par Isabelle Filleul de Brohy. n'hésitez pas à le découvrir.

Installé dans le prestigieux cadre de l’hôtel de Saint-Aignan, au cœur du Marais, le Musée d'art et d'histoire du Judaïsme (mahJ) retrace l’histoire des communautés juives de France, d’Europe et de Méditerranée, à travers la diversité de leurs productions artistiques, de leur patrimoine et de leurs traditions, de l’Antiquité à nos jours.

Le Musée d'art et d'histoire du Judaïsme a rouvert ses portesLe Musée d'art et d'histoire du Judaïsme a rouvert ses portesLe Musée d'art et d'histoire du Judaïsme a rouvert ses portesLe Musée d'art et d'histoire du Judaïsme a rouvert ses portes


Le parcours permanent présente plus de 600 œuvres et objets remarquables issus d’une des plus vastes et plus anciennes collections sur le judaïsme. Sur 1000 m², le parcours permanent est conçu autour d’une triple articulation – chronologique, géographique et thématique –, qui permet d’évoquer tout à la fois l’histoire des juifs en Europe et au Maghreb du Moyen Âge à nos jours.

Le Musée d'art et d'histoire du Judaïsme a rouvert ses portesLe Musée d'art et d'histoire du Judaïsme a rouvert ses portesLe Musée d'art et d'histoire du Judaïsme a rouvert ses portesLe Musée d'art et d'histoire du Judaïsme a rouvert ses portes

Et le musée organise souvent des expositions et installations d’œuvres. En ce moment, à voir au MahJ :

  • Les Colonnes de Guerry (1994) de Georges Jeanclos (1933-1997) : une étude en terre cuite du monument en bronze érigé dans le hameau de Guerry à Savigny-en-Septaine, dans le Cher, pour commémorer le massacre à l’été 1944, de trente-six otages incarcérés à la prison de Bourges, jetés dans des puits à Guerry par la Milice et la Gestapo en représailles de la libération de Saint-Amand-Montrond par les maquisards, le 6 juin 1944 ;

  • Kaddish, une installation de Serge Lask datant de 1999, composée à partir de pages recopiées du Tribunal de mon père d'Isaac Bashevis Singer

  • Un « Portrait filmé » de Christian Boltanski par Isabelle Filleul de Brohy, évoquant Les Habitants de l’hôtel de Saint-Aignan en 1939 (2018).

  • des œuvres d’artistes de l’École de Paris des donations Lydie Lachenal et Claire Maratier

Et, à partir du 30 juin, le mahJ présente une exposition consacrée au travail du photographe Jean Besancenot sur les « Juifs du Maroc, 1934-1937 », des communautés rurales du Maroc, aujourd’hui disparues.

 

Informations pratiques

Dates et Horaires
À partir du 6 juin 2020

×

    Lieu

    71 Rue du Temple
    75003 Paris 3

    Accès
    Métro ligne 11 station "Rambuteau"

    Tarifs
    -18 ans : Gratuit
    tarif 18-25 ans UE : 5 €
    Tarif réduit : 7 €
    Tarif plein : 10 €

    Site officiel
    www.mahJ.org

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche