Le Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque Française

Par Manon C. · Publié le 21 avril 2021 à 14h03 · Mis à jour le 1 mai 2021 à 15h45
Préparez-vous à découvrir, dès le déconfinement, le Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque Française. Plus grand, plus beau, le Musée Méliès nous dévoile son nouveau parcours et de nombreuses archives inédites, de Georges Méliès bien sûr, mais aussi d'autres cinéastes plus contemporains. De quoi faire rêver petits et grands, curieux et passionnés du 7e art.

Fermé depuis des mois, le musée du cinéma de la Cinémathèque Française s'apprête à rouvrir ses portes dès le déconfinement. Nouveau parcours, nouvelle scénographie, archives inédites, le musée permanent revient agrandi de 300 mètres carrés et plus beau que jamais sous le nom de Musée Méliès en hommage, vous l'aurez compris, au plus célèbre réalisateur de l'Histoire, Georges Méliès. Ce génie nous accompagne dans un voyage fantastique dans le temps, pour remonter le fil de l'histoire du cinéma.

"La Cinémathèque Française possède la plus belle collection liée à Georges Méliès. Sur ces 300 nouveaux mètres carrés, on se concentre essentiellement sur la figure de Méliès à travers laquelle on raconte notamment l'histoire de la naissance du cinéma et l'héritage de Méliès dans le cinéma fantastique français et le cinéma américain. Le musée propose une partie sur le pré-cinéma, une partie sur la naissance du cinéma, puis Georges Méliès, puis l'après-Méliès" nous détaille Gabrielle Sebire, co-commissaire du musée. 

Le Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque FrançaiseLe Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque FrançaiseLe Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque FrançaiseLe Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque Française

Parmi les trésors exposés, des "archives totalement inédites" issues des "immenses réserves de la Cinémathèque" provenant de deux fonds sur Méliès - le fonds constitué par le fondateur de la Cinémathèque Française, Henri Langlois, de son vivant à partir de 1936, et un fonds acquis en complément en 2004 - mais encore jamais montrées au public français. "A la suite de l'acquisition du second fonds, la Cinémathèque avait organisé une petite exposition temporaire puis une grande exposition itinérante en Espagne. On s'est dit que c'était vraiment dommage que le public français, et notamment le public familial français, ne voit pas cette exposition de manière permanente." explique Gabrielle Sebire. 

A découvrir, donc, dès l'ouverture du Musée Méliès, des pièces exceptionnelles et inédites : la table de magicien de Méliès lorsqu'il était directeur du Théâtre Robert-Houdin, restaurée pour l'occasion ; la caméra du cinéaste ; une maquette de son studio ; une flopée de dessins originaux ; l'automate d'Hugo Cabret gracieusement offert à la Cinémathèque par Martin Scorsese pour remercier l'institution de lui avoir ouvert ses archives durant la phase préparatoire de son film sur Méliès ; la cape de magicien de Méliès ; un grand moulage du Sélénite rouge - les habitants maléfiques qui accueillent les visiteurs sur la Lune dans Le Voyage dans la Lune - ; une grande maquette de l'aéronef à tête d'oiseau du Voyage à Travers l'Impossible... 

Le Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque FrançaiseLe Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque FrançaiseLe Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque FrançaiseLe Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque Française

Autant d'archives et d'objets inédits liés à Méliès et qui se fondent dans l'histoire du cinéma présentée au musée, depuis ses origines. Ainsi, le cinématographe des Frères Lumière, la machine originelle qui permit au cinéma d'être inventé, est exposé dans une salle du musée qui reconstitue la première projection du 28 décembre 1895 au Grand Café ; mais aussi un grand zootrope créé par Etienne-Jules Marey pour reproduire le vol des oiseaux ; de belles lanternes magiques ; ou encore le robot de Metropolis. 

Le Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque FrançaiseLe Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque FrançaiseLe Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque FrançaiseLe Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque Française

Mais le cinéma plus contemporain n'est pas oublié et s'expose également aux yeux des amateurs et des curieux du 7e art. Ainsi, les visiteurs vont pouvoir découvrir, sur place, des dessins originaux des costumes de Peau d'Âne par Agostino Pace ; une maquette de Spinner - les voitures dans Blade Runner - ; une sculpture de l'Alien de Jean-Pierre Jeunet ; le manteau du Grand Budapest Hotel ; ainsi que des storyboards originaux du premier épisode de Star Wars de George Lucas. 

Définitivement vivant, ce nouveau musée qui doit sa scénographie à Nathalie Crinière, se veut plus accessible que le précédent musée du cinéma de l'institution. "Ce nouveau musée est très différent de l'ancien - qui était très beau mais qui avait un côté cabinet de curiosités. On a décidé, dès le départ, que celui-ci serait beaucoup plus didactique, plus compréhensible. C'est pourquoi on a choisi de mêler Méliès à des choses plus contemporaines et reconnaissables pour le public. Aussi, c'est un musée dont on peut se saisir facilement, alors que Méliès est un très lointain personnage. L'exposition est vivante, amusante, pas surplombante, on y apprend plein de choses. Tous les publics peuvent s'y retrouver, les fidèles et ceux qui connaissent très bien Méliès ne verront que des documents qui vont les éblouir. Les autres vont tout découvrir de manière très agréable et interactive.nous détaille la co-commissaire. 

Le Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque FrançaiseLe Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque FrançaiseLe Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque FrançaiseLe Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque Française

En effet, le Musée Méliès a fait le choix de la modernité avec, par exemple, deux casques de réalité virtuelle conçus par Ubisoft qui permettent aux visiteurs qui les chaussent d'entrer dans le studio de Georges Méliès et de faire "un très beau voyage dans l'univers" du cinéaste. Un "jukebox des effets spéciaux" permet, quant à lui, de découvrir les effets spéciaux que Méliès a inventés et comprendre comment ils ont été réinterprétés ou poursuivis par d'autres réalisateurs dans le cinéma depuis les origines. "On choisit, par exemple, "Comment on crée une créature au cinéma ?" et on voit comment Méliès faisait, puis comment on fait aujourd'hui avec les techniques physiques et numériques actuelles." 

Et les enfants ne sont pas en reste ! Tout au long de l'exposition, de pièce en pièce, ces derniers peuvent retrouver des cartels à leur niveau avec des petites explications et des questions faciles. Un livret papier avec le parcours sous forme de jeux et de coloriages leur est également proposé. Les enfants peuvent aussi participer durant le parcours, en tournant par exemple une manivelle pour projeter un film de Méliès, ou encore en écoutant la voix du cinéaste lors d'une interview donnée en 1937. "Il y a plein de dispositifs interactifs dans le parcours." L'exposition sera aussi l'occasion de découvrir les nouveaux studios de cinéma de la Cinémathèque, au 7e étage du bâtiment, dans lesquels seront prodigués des ateliers dont un à destination des enfants, l'atelier "Fais ton cinéma avec Georges Méliès" qui consistera en un atelier d'effets spéciaux inspirés de Georges Méliès. 

Le Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque FrançaiseLe Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque FrançaiseLe Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque FrançaiseLe Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque Française

Bien sûr, que serait un musée du cinéma sans projections ! Au Musée Méliès, les enfants et les adultes vont également pouvoir assister, en plus des projections d'extraits de films de Méliès et d'autres cinéastes agrémentant le parcours, à des projections des films de Méliès dans des conditions similaires à leur projection originelle, avec musique et boniment. "Tous les week-ends, il y aura des spectacles tout public et des spectacles jeune public. Tous les films de Méliès seront montrés sous des formes spectaculaires, grâce au conteur Julien Tauber qui a conçu au moins 4 spectacles pour la réouverture, en rassemblant les films de Méliès autour de grandes thématiques comme les voyages, la magie ou encore la lune. Il y aura des contes, des effets scéniques et de la musique entre les différents films." nous dévoile Gabrielle Sebire. 

En plus des conférences consacrées à Georges Méliès et son oeuvre et des visites guidées, l'ouverture du Musée Méliès s'accompagnera, non pas d'une rétrospective à proprement parler comme il est habituel à la Cinémathèque Française pour les expositions temporaires, mais bien d'un programme de projections des films du cinéaste qui se répartira sur toute l'année à venir. "Dans la mesure où c'est une exposition permanente, il y aura très régulièrement des projections des films de Méliès, à raison d'une fois par mois pendant au moins un an. A la fin du cycle, on aura projeté tous ses films." 

Le Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque FrançaiseLe Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque FrançaiseLe Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque FrançaiseLe Musée Méliès, le nouveau musée du cinéma de la Cinémathèque Française

On ne sait pas vous mais nous, on a hâte de découvrir ce nouvel antre du cinéma !

Informations pratiques

Lieu

51 Rue de Bercy
75012 Paris 12

Accès
Métro Bercy Lignes : 6, 14
Bus : 24, 64, 87

Tarifs
- de 18 ans : 5€
tarif réduit : 7,5€
plein tarif : 10€

Site officiel
www.cinematheque.fr

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche