Ernest Pignon-Ernest, l'exposition des "Papiers de murs" à l'Atelier Grognard

Par Elodie D. · Publié le 16 novembre 2020 à 15h39 · Mis à jour le 16 novembre 2020 à 15h40
L'exposition Papiers de murs d'Ernest Pignon-Ernest se prépare à l'Atelier Grognard. Près de 200 œuvres sont ainsi réunies, accompagnées d’esquisses, de photographies et de travaux préparatoires et présentées dans un parcours chronologiques pour nous dévoiler ces "Papiers de murs" qui habillent nos villes depuis les années 70. L'exposition pourra débuter après le déconfinement, en décembre si tout se passe bien.

À 78 ans, Ernest Pignon-Ernest présente sa première grande rétrospective à Paris, ou du moins à Rueil-Malmaison. En partenariat avec la Galerie Lelong & Co., la ville nous invite à (re)découvrir le travail de ce dessinateur de talent, qui a initié l'art urbain en France. Si les jeunes connaissent tous JR ou Banksy, Ernest Pignon-Ernest fut l'un des premiers à s'emparer de la rue pour y faire passer des messages à travers des personnages dessinés, dès les années 70.

Ici des migrants, là des Expulsés se retrouvant à la rue en 1979 ou même, plus politique, Pasolini qui porte son propre cadavre dans les bras (2015). Ernest Pignon-Ernest n'utilise pas les murs comme support à ses oeuvres pour les faire voir de tous, mais utilise ses oeuvres pour révéler ce qui se passe autour des murs, dans la rue.

L'artiste s'exprime sur son processus de travail : « Au début il y a un lieu, un lieu de vie sur lequel je souhaite travailler. J’essaie d’en comprendre, d’en saisir tout ce qui se voit : l’espace, la lumière, les couleurs et dans le même mouvement tout ce qui ne se voit pas, ne se voit plus : l’histoire, les souvenirs enfouis, la charge symbolique..."

Et d'ajouter : "Dans ce lieu réel saisi ainsi dans sa complexité, je viens inscrire un élément de fiction, une image, le plus souvent un corps à dimension réelle. Cette insertion vise à la fois à faire du lieu un espace plastique et à en travailler la mémoire, en révéler, perturber, exacerber la symbolique... »

Dans une interview à France Inter, en 2019, Ernest Pignon Ernest explicitait ses oeuvres : "Mes œuvres, ce ne sont pas mes dessins, c'est ce que provoquent mes dessins dans les lieux dans lesquels je travaille. Et dans cette réalité-là, je viens glisser un élément de fiction. Cet élément de fiction, c'est mon dessin". Il était alors l'invité du Palais des Papes à Avignon, où il présentait 400 oeuvres.

On a ainsi hâte de redécouvrir ses oeuvres, soit 50 ans d'interventions street art, dans le beau cadre de l'Atelier Grognard, bel espace culturel situé à 100 mètres du Château de Malmaison. L'exposition devait débuter mi-novembre et débutera donc à l'ouverture de l'espace, à la fin du confinement.

À noter, des "matinées familiales" sont prévues les mercredi 9 décembre, dimanche 17 janvier, samedi 13 février et dimanche 7 mars de 10h à 12h avec une visite guidée pédagogique, des petits jeux et un atelier pour les enfants.

Informations pratiques

Dates et Horaires
Du 20 novembre 2020 au 15 mars 2021

×

    Lieu

    6 Avenue du Château de Malmaison
    92500 Rueil Malmaison

    Tarifs
    Tarif -25 ans : Gratuit
    Tarif réduit, familles nombreuses et demandeurs d’emploi : 4 €
    Tarif normal : 6 €
    Matinée familiale enfant : 10 €
    Matinée familiale adulte : 13 €

    Site officiel
    www.rueil-tourisme.com

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche