Exposition Aux origines du reportage de guerre au château de Chantilly - nos photos

Par Cécile D. · Photos par Cécile D. · Publié le 12 novembre 2021 à 20h45
Appareil photo à la main, il s'est rendu au front de la guerre de Crimée pour ramener des images inédites, inventant un nouveau genre de reportage. Le Château de Chantilly rend hommage à Roger Fenton à travers l'exposition "Aux origines du reportage de guerre", à découvrir du 13 novembre 2021 au 27 février 2022.

Malakoff, le pont de l'Alma, boulevard Sébastopol... Les noms de ces endroits de Paris que vous connaissez bien viennent tous d'un même endroit, liés au même événement : la guerre de Crimée. Cette guerre qui a vu la France et l'Angleterre s'allier contre la Russie est largement méconnue de ce côté de la Manche. Le château de Chantilly nous propose donc un petit cours d'Histoire, à travers la vie d'un photographe hors-normes, avec l'exposition Aux origines du reportage de guerre.

Du 13 novembre 2021 au 27 février 2022, faites connaissance avec Roger Fenton. Ce peintre anglais, formé à Paris, est tombé en amour avec la photographie en 1850. Cet artiste proche de la Reine Victoria reçoit l'ordre, en 1855 de partir pour la Crimée, photographier le siège de Sébastopol. Pendant quatre mois, le reporter improvisé immortalisera le front de bataille... sans montrer une image violente.

Soldats, officiers, correspondants de guerre, infirmières : tous ces acteurs de la guerre passent devant son objectif. Roger Fenton photographie la vie quotidienne de l'Etat major et les conseils de guerre déterminants.

Exposition Aux origines du reportage de guerre au château de Chantilly - nos photosExposition Aux origines du reportage de guerre au château de Chantilly - nos photosExposition Aux origines du reportage de guerre au château de Chantilly - nos photosExposition Aux origines du reportage de guerre au château de Chantilly - nos photos

Si Roger Fenton évite de montrer les violents combats, il ne reste pas moins au cœur de l'action. Son camion aménagé spécialement pour son matériel photographique est une prise privilégiée pour les tireurs russes. Les conditions climatiques sont peu adaptées aux appareils photographiques sensibles de l'époque. Il voit ses amis mourir ou se faire blesser, il supporte des conditions de vie éprouvantes. 

Le photographe reporter de guerre, le premier de son genre, rentre à Londres malade et déprimé, mais avec 360 clichés-verres dans ses bagages. Ses images de Crimée sont ensuite exposées sous le patronage de la Reine Victoria. Deux millions de visiteurs avaient vu cette exposition en mars 1856 !

Plus de 150 ans plus tard, les Français ont l'occasion de (re)découvrir ces clichés qui ont marqué l'Histoire. Le musée Condé, installé au cœur du château de Chantilly, possède 45 tirages de ce reportage, acquis en 1855 par le duc d’Aumale.

Cette exposition est impressionnante par bien des aspects. Elle nous fait revivre un conflit terrible et très meurtriers, qui a coûté la vie à 95 000 Français. C'est aussi la première guerre qui peut être immortalisée par des photographies, grâce aux avancées fulgurantes de la technologie. L'œuvre de Roger Fenton est donc totalement inédite à l'époque : c'est un nouveau genre qui se crée.

Mais l'exposition met aussi en lumière les critiques adressées à Fenton à l'époque : cette guerre très impopulaire en Europe est présentée de manière aseptisée. La question se pose alors : la photographie représente-t-elle toujours la réalité ? Peut-on faire mentir une photo ?

Exposition Aux origines du reportage de guerre au château de Chantilly - nos photosExposition Aux origines du reportage de guerre au château de Chantilly - nos photosExposition Aux origines du reportage de guerre au château de Chantilly - nos photosExposition Aux origines du reportage de guerre au château de Chantilly - nos photos

Si ces images sont fascinantes en elles-mêmes, on les apprécie d'autant plus lorsqu'on lit les cartels et descriptions posés à côté. Dans ces petits textes de présentation, le musée a ajouté des extraits des lettres que Robert Fenton envoyait à son éditeur ou sa femme lorsqu'il était sur le front. Ses commentaires sur tel général ou tel camp militaire donnent plus de vie à ces photographies en noir et blanc, qui montrent une réalité bien loin de ce que nous connaissons. 

L'exposition est un délice pour les passionnés d'Histoire, qui peuvent voir à travers les images et les textes un moment important de l'Histoire mondiale, et surtout des échos avec les conflits plus proches de nous.

Découvrez toutes ces histoires passionnantes au château de Chantilly !

Informations pratiques

Dates et Horaires
Du 13 novembre 2021 au 27 février 2022

×

    Lieu

    Château de Chantilly
    60500 Chantilly

    Tarifs
    tarif réduit : 13,5€
    tarif plein : 17€

    Site officiel
    chateaudechantilly.fr

    Réservations
    chateaudechantilly.fr

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche