Anona, le restaurant gastronomique des Batignolles

< >
Par Manon C. · Photos par Manon C. · Publié le 18 août 2020 à 19h56 · Mis à jour le 18 août 2020 à 21h03
Anona c'est la table qu'a ouvert, l'année passée, le chef Thibaut Spiwack dans le quartier des Batignolles. Un restaurant gastronomique, responsable et durable au coeur du 17ème arrondissement de Paris.

Le chef Thibaut Spiwack a ouvert le restaurant Anona l'année passée au cœur du quartier des Batignolles, juste à côté du théâtre Hébertot. Après être passé notamment par le George V et avoir travaillé, entre autres, au coté d'Alain Senderens, il est ainsi devenu à 32 ans le chef de son premier restaurant Anona

Chez Anona, Thibaut Spiwack propose une cuisine gastronomique, responsable et durable, que ce soit dans le choix des produits (approvisionnement en circuits courts, produits de saison...), dans la façon de les préparer (réduction des déchets, limitation de la consommation d'eau, électricité verte...) et dans le bien-être des équipes. 

Anona - 2020Anona - 2020Anona - 2020Anona - 2020

Ici, les assiettes sont créatives, agrémentées de petits plus, et forcément tout est fait-maison, du pain au levain aux sirops qui accompagnent la limonade parisienne.

Le midi, le chef propose un menu du marché avec les recettes du jour à 29€ entrée/plat ou plat/dessert et à 35€ le menu complet. Au dîner, on se laisse guider à l'aveugle par les inspirations du chef qui propose alors un menu découverte en 5 services à 75€ (120€ avec accords mets et vins) et un menu dégustation en 7 services à 95€ (155€ avec accords mets et vins).

Anona - 2020Anona - 2020Anona - 2020Anona - 2020

Si vous préférez les cocktails au vin, alors vous trouverez forcément votre bonheur sur la carte d'Anona. Les cocktails, réalisés par un véritable mixologue, sont réjouissants d'inventivité.

On saute le pas et on opte pour le Potager Inattendu (Rhum, artichaut, concombre, persil, huile d'olive, blanc d'oeuf; 15€) et pour le Xérophyte (Mezcal, sirop d'agave, citron vert, coriandre, piment oiseau; 21€). On vous avait bien dit qu'ils étaient étonnants ! 

Anona - 2020Anona - 2020Anona - 2020Anona - 2020

On passe à la suite ? Sur la carte, on trouve en entrée notamment un magret de canard du Sud-Ouest (18€), séché sur place pendant le confinement, accompagné de poivron rouge mariné et de fraises Gariguette déshydratées puis réhydratées avec un jus de canard; un peu léger en quantité mais plutôt sympathique. 

On choisit aussi la palourde de la Manche cuite au bouillon d'artichaut, shiso et dashi anisé (24€), une entrée finalement plus autour de l'artichaut (avec son coeur d'artichaut entier) que de la palourde, mais agréable, avec un délicieux bouillon. 

Anona - 2020Anona - 2020Anona - 2020Anona - 2020

En plat, on craque sans hésitation pour le ris de veau français du Sud-Ouest au miso blanc (42€) parfaitement doré et croustillant, avec en guise de sides du céleri rave et du poireau brûlé et, originalité du plat, une feuille de sakura saumurée qui sert, une fois émiettée, à assaisonner et saler le plat. On sauce la sauce épaisse et forte en goût jusqu'à la dernière goutte. 

Autre plat sur notre table, le boeuf Blonde d'Aquitaine aux dix poivres (30€), petits pois, roquette et oignons des Cévennes pour un peu de douceur et de rondeur. La viande, comme espéré, est tendre à souhait. 

Anona - 2020Anona - 2020Anona - 2020Anona - 2020

Les desserts sont, quant à eux, à choisir sur le chariot à desserts. On termine ainsi ce déjeuner avec une tartelette aux figues et romarin, et un baba au rhum généreux et surmonté de fruits rouges. Miam ! 

Informations pratiques

Dates et Horaires
À partir du 18 août 2020

×

    Lieu

    80 Boulevard des Batignolles
    75017 Paris 17

    Accès
    Métro Rome, ligne 2

    Site officiel
    www.anona.fr

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche