Archipel

Catégorie : Salles de spectacle > Salles de concert

Informations pratiques

Lieu
17 bd de Strasbourg
75010 Paris 10
0826.02.99.24

L´Archipel est la conjonction d´un lieu, le Paris Ciné et de la volonté d´un homme, Pierre J. DYENS.

En quête d´une salle propice à la production de musique vivante, sous l´angle de l´originalité et de la convivialité, Pierre J. DYENS découvre le Paris Ciné, le rénove complétement, en fait un lieu où la musique vivante, la musique de films et la musique enregistrée sous le label Saphir pourront s´exprimer librement.



L´Archipel a ouvert ses portes en septembre 2001 sous le parrainage de Jean-Claude Pennetier et Roland Pidoux pour la Musique et du compositeur Vladimir Cosma pour le Cinéma.



Plus d´un siècle après sa création, le 17 boulevard de

Strasbourg retrouve sa convivialité d´antan ( voir historique du lieu, plus bas) et devrait ravir mélomanes et cinéphiles en associant dans sa programmation la Musique vivante, la musique enregistrée et la musique de films.



L´archipel possède deux salles :



Une salle de 95 places au sous-sol dédiée au cinéma :

Dans la lignée directe des salles du siècle dernier, sa

décoration " année 1950 " est soulignée par de confortables fauteuils de velours rouge.



Une salle de 120 places au rez de chaussée: Equipée d´une scéne, d´une régie son et lumière, et d´un bar intérieur à la salle, elle accueille tous les concerts. Le reste du temps, c´est le cinéma qui s´y installe.

Cette salle de couleur bleue rend hommage au nouveau nom du lieu : L´Archipel.

Indispensable pour créer une ambiance chaleureuse, le bar ouvert après les concerts ou les avant-premières , pour y discuter, débattre et échanger ses

idées autour d´un verre donne une magie formidable à ce lieu.

Événements passés

"En pays Cannibale" le film"En pays Cannibale" le film"En pays Cannibale" le film"En pays Cannibale" le film

RDV " En pays Cannibale "

C'est l'été, l'heure est aux rencontres et aux découvertes... cinématographiques. Parce que contre toute attente, le septième art ou plutôt ses acteurs, ne prennent pas tous le large. La preuve.