This page is not available in your language, please, choose yours

Cleaner

Publié le 15 avril 2008

Infos pratiques

Le 14 mai 2008

Ancien membre de la police de Trenton, Tom Cutler (Samuel L. Jackson) se recycle comme nettoyeur de scènes de crimes, un métier honnête qui lui permet d’élever seul sa fille Rose avec la conscience tranquille.

SYNOPSIS : Lors de sa dernière mission, il s’aperçoit que le crime dont il a effacé les traces n’a jamais été signalé à la police.
Quand Ann Norcut (Eva Mendes), la femme qui habite la maison où il vient juste d’intervenir, lui demande de l’aider à trouver une piste sur son mari disparu, Tom comprend qu’il a été piégé. Pour éviter de se voir impliqué dans cet assassinat, il va falloir qu’il aide Ann à découvrir la vérité. Eddie Lorenzo (Ed Harris) son ancien co-équipier et ami peut l’aider.
Mais Tom va vite découvrir que tout le monde garde de lourds secrets.









LA CRITIQUE SORTIRAPARIS :
Une devinette pour commencer : Quel est le réalisateur de "Cliffhanger", le « nanar » hollywoodien de 1993, où Sylvester Stallone escaladait les Dolomites à… une main ? Jean Claude Vandamme ? Paul Anderson, du célébrissime "Mortal Kombat" ?
Et bien non, ce film a été conçu par Renny Harlin. L’homme à l’origine de nombreuses grosses productions des années 90, plus au moins réussies comme : "58 minutes pour vivre, Au revoir à jamais, L’île aux pirates, etc."
Il est ensuite, progressivement tombé dans l’oubli, notamment pour ses nombreux choix douteux de réalisation : "Driven, Peur bleue, Profession Profiler, etc."
Alors en pénétrant dans la salle en début d’après-midi, j’ai pris le soin de m’installer à la meilleure place possible, en espérant que la digestion ne soit pas trop difficile. J'avais même prévu des pastilles vitaminées en cas de panne.
Et oui, un film de Harlin, cela se prépare bien avant le commencement…
Comprenez-moi. Mais étant un très mauvais « pronostiqueur », je suis sorti de la salle agréablement surpris, et avec quelques malheureuses crampes de paupières, non voulues. J'ai lutté comme j'ai pu…

Cleaner est certes un film sans prétention et à petit budget, mais il a le mérite de tenir en haleine le spectateur.

Samuel L. Jackson est égal à lui-même dans ce rôle intriguant de good father, gérant d’une société de nettoyage. Il reste tout au long du film l’acteur attentionné et mystérieux que l’on connaît tous. Ed Harris retrouve, lui, un rôle obscur qui lui sied tant, à la manière de son personnage joué dans History of Violence de Cronenberg.
Eva Mendes campe quant à elle, un personnage énigmatique que l’on a du mal à cerner. On sent bien que la belle hispanique essaie de se hisser au niveau de ces deux monstres sacrés. Elle y parvient tant bien que mal, malgré quelques « boulettes » charmantes, comme ses pleurs frelatés, ou ses vrais-faux soubresauts : « Oh my god, I didn’t see you ! ».
L’intrigue sordide à souhait, est réellement bien amenée et reste crédible pour un film de série B.
Les nombreuses scènes de nettoyage, où les gros plans saccadés sont à l’honneur, et où l’hémoglobine est véritablement sanctifiée par le réalisateur, restent cependant too much et trop surfaites.
Mais on l’oublie vite, car la fin haletante de Cleaner… l’efface progressivement de notre jugement.



PS : Petit plus pour les fans de Tarantino : la réunion pour une scène, de deux des plus grands rôles et personnages écrits par le réalisateur américain, à savoir Samuel L.Jackson (alias Jules Winnfield dans Pulp Fiction) et Robert Forster (alias Max Cherry dans Jacky Brown). Rien que pour cela : « God Bless Cleaner ! »



DATE DE SORTIE : Mercredi 14 Mai 2008

REALISATEUR : Renny Harlin

ACTEURS PRINCIPAUX : Samuel L. Jackson, Ed Harris, Eva Mendes, etc.

LA BANDE ANNONCE:










VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement