Paris est une Fête, le film qui réinvente la manière de concevoir le cinéma

De la Fête de la Musique 2014 à l’hommage populaire à Johnny Hallyday en 2017, Paris est une fête, film hors cadre réalisé par Elisabeth Vogler et autofinancé, plonge le spectateur dans l’urgence de la réalité et pose la question de la peur les déterminant, face à un avenir qui peut se retrouver chambouler du jour au lendemain. Un long-métrage qui n’a pas encore de date de sortie en salles.

Quand l’imprévisible devient le thème central d’un film, au plus près de la réalité… C’est ce que propose Elisabeth Vogler (pseudonyme) dans son long-métrage Paris est une Fête. Un film qui sort des sentiers battus puisque la jeune réalisatrice a décidé de ne pas suivre le long process de financement et d’écriture d’un métrage, mais s’est plutôt focalisée sur l’instant présent, dans l’optique de capter  « l’effervescence des événements », de saisir cette urgence dans l’action, dans l’inattendu.

L’idée du film ? Raconter très simplement une histoire qui lui ressemble. Ce récit, c’est celle d’un couple qui, après un accident d’avion qui a failli coûter la vie à l’un des deux, « essaye juste de vivre et se retrouve projeté dans des événements qui les dépassent ». L’histoire de tout un chacun, plus ou moins. Une tranche de vie qui va de la Fête de la Musique 2014 à l’hommage populaire consacré à Johnny Hallyday en décembre 2017.

Paris est une Fête, le film qui réinvente la manière de concevoir le cinéma

Trois ans et demi de tournage pour répondre à une question des plus précises : « peut-on croire en l’avenir quand la peur nous détermine ? ». Trois ans et demi de tournage riche en actualité qui permet au moins de réfléchir à cet avenir et à cette confrontation à la violence qui caractérise notre époque, suivi de moments de légèreté (en atteste les attentats survenus sur le sol français depuis 2015, d’où peut-être le titre aussi emprunté à Ernest Hemingway), sinon à tenter une ébauche de réponse.

Un long-métrage financé grâce à une campagne de crowdfunding sur Kickstarter. Un joli succès puisque le film a déjà récolté plus de 64 000 euros. Depuis, un nouvel objectif a été fixé : atteindre 85 000 €, pour être totalement indépendant sur la production du film et faire enregistrer la musique par un orchestre de jeunes musiciens d'Ile-de-France. Sur les réseaux sociaux, c’est également le carton plein : la vidéo de présentation du film atteint à ce jour plus de 2 900 000 de vues. Un record pour un projet sans gros budget et autofinancé. Un métrage actuellement en post-production qui pour le moment n’a pas de date de sortie en salles. Une volonté de sortir le métrage au cinéma, un défi, même, pour l’équipe, qui ne lâchera pas son bébé. C’est tout ce qu’on lui souhaite.

Laurent P.
Dernière modification le 19 février 2018

Informations pratiques

Site officiel
www.facebook.com

Vous souhaitez communiquer sur Sortir À Paris ?
↪ Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises.
Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche