Donnybrook de Tim Sutton avec Jamie Bell en VOD : critique et bande annonce

Par Manon C., Laura B. · Publié le 25 mars 2020 à 10h34 · Mis à jour le 25 mars 2020 à 10h37
Longtemps envisagée en salles, la sortie du film "Donnybrook" de Tim Sutton avec Jamie Bell et Frank Grillo, se fait finalement ce 25 mars 2020 en VOD. Adaptation du livre de Frank Bill du même titre, "Donnybrook"est un film très noir mais fort intéressant par les thèmes qu'il évoque.

Basé sur le roman "Donnybrook" de Frank Brill publié en 2014, le nouveau film de Tim Sutton débarque directement dans votre salon dès ce mercredi 25 mars 2020 en VOD. D'abord envisagée en salles, la sortie de ce long-métrage s'effectue finalement en VOD. Une bonne nouvelle en cette période de confinement.

Au casting de "Donnybrook", on retrouve l'acteur british Jamie Bell, qu'on a connu très jeune dans le rôle de Billy Elliot. Plus récemment, on a pu le voir dans "Skin" (film aussi sorti directement en VOD), "Rocketman", "Les 4 Fantastiques" ou encore "Nymphomaniac". Jamie Bell partage l'affiche de "Donnybrook" avec Frank Grillo ("Avengers : Endgame", "American Nightmare 3 : Elections", "Captain America : le soldat de l'hiver", "Zero Dark Thirty"...) et Margaret Qualley (la série "The Leftovers", "Once Upon a time... in Hollywood"...) qui n'est autre que la fille d'Andie MacDowell ! 

Synopsis

Ex-marine, Jarhead (Jamie Bell) est un père désespéré. Non seulement il est prêt à tout pour nourrir ses enfants, mais c'est aussi un combattant redoutable. Le Donnybrook, un tournoi de combat à poings nus qui se déroule dans les forêts de l'Indiana, constitue pour lui une chance unique d'accéder à une vie meilleure. Le prix accordé en espèces au gagnant résoudra tous ses problèmes, il en est convaincu.

Chainsaw Angus (Frank Grillo) de son côté, a raccroché les gants depuis longtemps. Cette légende des combats clandestins, jusqu'alors invaincue, s'est reconvertie avec sa soeur (Margaret Qualley) dans la fabrication de méthamphétamine. Le Donnybrook sera le lieu de leur perdition... ou de leur rédemption.

Bande annonce

Notre critique :

Avec "Donnybrook", Tim Sutton livre un film extrêmement noir. Le réalisateur met en scène des personnages très sombres, d'une rare violence, à commencer par cette fratrie, interprétée par Frank Grillo et Margaret Qualley, qui entretient une relation plus qu'ambigu et surtout qui sème la mort partout où elle passe.
Tim Sutton filme l'Amérique profonde, celle du fin fond de l'Indiana, où le shérif est camé, comme bon nombre de ses administrés. Cette Amérique-là est empoisonnée par le trafic de drogue, source de nombre de violences.
Dans "Donnybrook", Tim Sutton évoque un sujet important mais pas assez mis en lumière : le sort des vétérans - en l'occurrence celui de Jarhead (Jamie Bell) l'ancien marine - leur difficile retour à la vie civile, les traumas dont ils peuvent souffrir eux et leur famille, la folie qui peut les gagner, mais aussi la pauvreté dans laquelle ils doivent vivre, parfois, à leur retour.
Tim Sutton met en scène deux personnages, celui de Jamie Bell et celui de Frank Grillo, en opposition permanente, jusqu'au duel final. Malgré la noirceur de son histoire, le réalisateur parvient, notamment à l'approche du Donnybrook au coeur de la forêt, à filmer de belles couleurs de la nature. Des images qu'il assombrit néanmoins avec cette impression de brouillard permanent.
Le rythme de "Donnybrook" est relativement lent, et les amateurs de baston se languissent car les combats mettent longtemps à arriver.
Et, côté musique, "Donnybrook" jouit d'une bande-originale très agréable, alliant musique classique et métal extrême.
Avec l'aspect de cet ultime combat final, "Donnybrook" peut nous faire penser - un peu - à "Fightclub", mais aussi à "American History X" par la violence qu'il dépeint.

Informations pratiques

Horaires
À partir du 25 mars 2020

×

    Lieu

    Paris
    75 Paris

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche