Crawl le nouveau film d'Alexandre Aja : critique et bande-annonce

Le réalisateur Alexandre Aja est de retour sur les écrans avec un nouveau film d'horreur, Crawl, dont l'action se passe en plein ouragan et dont la sortie est prévue le 24 juillet 2019. Gare aux crocodiles !

Alexandre Aja, réalisateur français spécialisé dans les thrillers et les films d'horreur, revient sur les écrans de cinéma avec un nouveau long-métrage, "Crawl". Aja est notamment le réalisateur, en 2006, du très remarqué "La Coline a des yeux" et et de "Piranha 3D" en 2010. Il cosigne le scénario de "Crawl", film d'épouvante produit par Sam Raimi, producteur d' "Evil Dead" sorti en 2013 et "Don't Breath - la maison des ténèbres" sorti en 2016.
Dans "Crawl", film qui sort le 24 juillet 2019 au cinéma, Alexandra Aja met en scène Colin McFarlane, qu'on a pu voir l'année dernière dans "The Passenger" au côté de Liam Neeson, mais aussi Barry Pepper et Kaya Scodalerio qui partageaient déjà l'affiche de la saga cinématographique "Labyrinthe". 

Synopsis :

Au moment où un très violent ouragan s'abat sur sa ville natale de Floride, Hayley (Kaya Scodalerio) ignore les ordres d'évacuation des autorités et part à la recherche de son père (Barry Pepper) porté disparu. Elle le retrouve gravement blessé dans le sous-sol de la maison familiale et se rend compte qu'ils sont tous les deux menacés par une inondation qui progresse très vite. Alors que s'enclenche une course contre la montre pour éviter l'ouragan, Hayley et son père comprennent que l'inondation n'est pas la menace la plus terrifiante qui pèse sur eux, loin de là...

La bande-annonce :

Extrait n°1 :

Critique :

Avec "Crawl", Alexandre Aja reste dans sa  spécialité, le film d'épouvante.
Si le phénomène de l'ouragan a déjà été au cœur de longs-métrages ("Twister" ou "Hurricane" l'année dernière par exemple), l'originalité dans "Crawl" c'est la conséquence horrifique de cet ouragan qui touche la Floride...
Qu'on se le dise, ici le danger, plus que l'inondation elle-même, c'est bien les alligators sortis de leur lac et colonisant la ville et les maisons submergées. Tout le suspense de ce (presque) huis-clos qui met en scène Kaya Scoladerio et Barry Pepper d'abord bloqués au sous-sol de leur maison avec des alligators, réside dans le fait de savoir s'ils vont parvenir à s'échapper ou non, et ça, on ne le vous dira pas...
Le réalisateur commence son film par une image de piscine, comme annonciatrice de la suite des événements. Mais, très vite, ces images de couleurs vives laissent place à des images à la colorimétrie très sombre. En effet, orage, pluie incessante, et sous-sol sont dans des tons obscurs qui vont rester jusqu'à la fin du film.
Toutefois, le réalisme des alligators laissent à désirer : ceux de "Crawl" se déplacent de manière un peu trop rapide pour être tout-à-fait crédibles. Néanmoins, Aja parvient à nous surprendre à plusieurs reprises, notamment avec une soudaine chute d'arbre ou lorsqu'un alligator surgit, et c'est ce qu'on attend de lui.

Laura B.
Dernière modification le 12 juillet 2019

Informations pratiques

Horaires
Du 24 juillet 2019 au 30 juillet 2019

×
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche