La trilogie Qatsi de Reggio et Philip Glass en ciné-concert à la Philharmonie de Paris

Par Pierre B. · Publié le 15 novembre 2019 à 16h05 · Mis à jour le 15 novembre 2019 à 16h06
La Philharmonie accueille du 6 au 8 décembre 2019 l'oeuvre commune de Philip Glass et Godfrey Reggio. Chaque jour de ce week-end un film de la trilogie Qatsi est projeté, accompagné d'un orchestre pour parfaire l'expérience.

Philip Glass et Godfrey Reggio, grands noms de la musique ambiante contemporaine pour le premier et du film documentaire pour le second, sont mis à l'honneur à l'occasion du week-end Glass Reggio à la Philarmonie de Paris. Entre boucles hypnotiques, sons planants et aériens, les artistes nous retrouvent autour de leur création commune, la trilogie Qatsi, projetée du 6 au 8 décembre 2019.

Les amateurs de musique contemporaine connaissent bien le nom de Philip Glass, mais chacun d'entre nous, sans forcément connaître ce nom, connait au moins un air de ce compositeur. Pionnier de la musique minimaliste, il compose principalement des plages sonores ambiantes, des boucles. Entre expérimentations instrumentales, mélange de genres, entre l'opéra, la musique classique et la musique électronique, les morceaux du compositeur sont de véritables laboratoires musicaux.

Voici Prophecies, un des morceaux les plus connus de Philip Glass, utilisé dans de nombreux films, dont Koyaanisqatsi et Watchmen les gardiens de Zack Snyder.

On imagine volontiers l'espace, le vent, l'eau, on prend de la hauteur, on voyage. Ainsi le mariage entre les films contemplatifs de à Godfrey Reggio et sa musique vit dans une harmonie remarquable.

Voilà donc l'idée de ce week-end, nous faire découvrir ou redécouvrir l'oeuvre commune De Glass et Reggio : la trilogie Qatsi.

En langue amérindienne hopiqatsi signifie « vie ». Reggio raconte ainsi, au travers de ces 3 films, des façons différentes de vivre à travers le monde, à travers le temps, et la façon dont la vie se modèle et peut se détruire.

Le premier film Koyaanisqatsi (que l'on peut traduire grossièrement par folle vie), sûrement le plus connu et reconnu de la trilogie aborde la question du tumulte de la vie, du déséquilibre dans la vie quotidienne, il apporte au spectateur un autre point de vue sur la vie que le sien, selon des rapports d'échelles, de temps et d'espace. Le ciné-concert a lieu le vendredi 6 décembre 2019 à 20h30

Le second, Powaqqatsi (la vie en transformation), traite lui, de l'égoïsme, de l'enrichissement aux dépens des autres, et des conséquences de ces actions dans les pays les plus pauvres. la Philharmonie le diffuse à l'occasion d'un ciné-concert le samedi 7 décembre à 20h30

Enfin le troisième volet de la trilogie Naqoyqatsi (La vie comme une guerre), est sûrement le plus expérimental parmi les trois films. Entre reportage et fiction, entre prises de vue réelles et images de synthèse, il raconte la fin de l'espèce humaine, du caractère purement naturel de la vie aux dépens de la technologie, c'est comme si une bataille avait eu lieu et que la technologie était victorieuse. La séance-concert a lieu le dimanche 8 décembre 2019 à 16h30.

C'est une expérience très riche que nous propose la Philharmonie de Paris. Ces trois documentaires, très puissants sont certes engagés, mais ne versent pas dans la moralisation. La caméra, et la musique font un constat et dialoguent, nous laissant libre de ressentir et de juger ce que l'on vit face à leur travail.

Informations pratiques

Dates et Horaires
Du 6 décembre 2019 au 8 décembre 2019

×

    Lieu

    221 Avenue Jean Jaurès
    75019 Paris 19

    Accès
    Métro ligne 5 station "Porte de Pantin"

    Tarifs
    45 €

    Site officiel
    philharmoniedeparis.fr

    Plus d'informations
    Horaires des Ciné-concerts :
    Koyaanisqatsi le 6 décembre 2019 à 20h30
    Powaqqatsi le 7 décembre 2019 à 20h30
    Naqoyqatsi le 8 décembre 2019 à 16h30

    Réservez vos places
    Cliquez ici

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche