Vivarium avec Jesse Eisenberg : déjà en VOD

Par Julie M., Laura B. · Publié le 20 mai 2020 à 11h18 · Mis à jour le 20 mai 2020 à 11h30
"Vivarium", le second long-métrage de l'Irlandais Lorcan Finnegan, arrive en salles le 11 mars 2020 et en VOD à l'achat et en location digitale dès le 20 mai 2020. Dans ce film de science-fiction, le metteur en scène a choisi d'évoquer l'accession à la propriété grâce aux acteurs Jesse Eisenberg et Imogen Poots.

Après "Without Name", un film fantastique terminé mais toujours pas sorti (il a seulement été présenté au Festival International du Film de Toronto en 2016), le réalisateur Irlandais Lorcan Finnegan s'apprête à sortir dans les salles son deuxième long-métrage, "Vivarium", le 11 mars 2020 et en VOD à l'achat et en location digitale dès le 20 mai 2020. Même s'il a été réalisé après "Without Name", en réalité "Vivarium" est le premier film de Finnegan à sortir.

"Vivarium" est un thriller de science-fiction qui met en scène des aspirants propriétaires interprétés par Jesse Eisenberg ("Le Village" de M. Night Shyamalan, "Bienvenue à Zombieland", "The Social Network" de David Fincher, "Insaisissables" de Louis Leterrier, "Café Society" de Woody Allen, "Batman V Superman" de Zack Snyder ou encore "Justice League" du même réalisateur) et Imogen Poots ("28 semaines plus tard", "Green Room"...).

"Vivarium" a été projeté lors de la Semaine de la Critique du dernier festival de Cannes (où il a remporté le prix de la fondation GAN), mais a surtout décroché le Grand Prix Nouveau Genre lors de la dernière édition de L'Etrange Festival.

Synopsis :

A la recherche de leur toute première maison, un jeune couple - Tom (Jesse Eisenberg), un jardinier, et Gemma (Imogen Poots), une institutrice -  effectue une visite en compagnie d’un mystérieux agent immobilier et se retrouve pris au piège dans un étrange lotissement...

Bande-annonce :

Critique :

Sans être un film d'horreur, "Vivarium" se révèle être assez effrayant. Déjà avec l'agent immobilier, interprété par Jonathan Aris, qui, avec sa raie sur le côté, son aspect strict pince-sans-rire, inspire peu confiance, met mal à l'aise et semble avoir quelque chose à cacher. Mais aussi et surtout par la situation que vit ce couple : il est pris au piège dans une banlieue qui semble s'étirer à perte de vue et complètement perdu. Une sensation que le réalisateur a choisi de montrer à l'écran en superposant les images et les paroles des personnages.
Tom (Jesse Eisenberg) et Gemma (Imogen Poots) sont bloqués dans ce qui nous parait être un monde parallèle, comme des animaux en grande cage, où ils doivent survivre et, par dessus ça, élever un drôle d'enfant qui grandit à vitesse grand V. La folie les guette. Et, face à ces images, on ne peut s'empêcher de compatir, de se demander ce qu'il se passe, pourquoi, que ferait-on à leur place ? Des questions auxquelles chacun devra trouver sa propre réponse.
Si le milieu du film manque de rythme, "Vivarium" reprend ensuite des couleurs, au propre comme au figuré.
Et, néanmoins, l'utilisation de la chanson de ska de The Specials "A Message to you Rudy" à plusieurs reprises permet de relâcher - un peu - la tension.

L'affiche :

Vivarium avec Jesse Eisenberg : critique et bande-annonceVivarium avec Jesse Eisenberg : critique et bande-annonceVivarium avec Jesse Eisenberg : critique et bande-annonceVivarium avec Jesse Eisenberg : critique et bande-annonce

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Dates et Horaires
À partir du 20 mai 2020

×
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche