Lux Aeterna de Gaspar Noé avec Béatrice Dalle : critique et bande-annonce

Par Laura B. · Publié le 16 septembre 2020 à 16h57 · Mis à jour le 17 septembre 2020 à 13h35
"Lux Aeterna", le nouveau film de Gaspar Noé, sort au cinéma le 23 septembre 2020. Dans ce thriller, le réalisateur d'origine argentine dirige Charlotte Gainsbourg et Béatrice Dalle. On découvre la bande-annonce haute en couleurs et déconseillée aux épileptiques de ce moyen-métrage complètement hypnotique.

Le cinéaste Gapsar Noé, qui occupe une place si particulière dans le paysage cinématographique, fait son retour au cinéma en cette rentrée 2020.
D'abord avec "Irréversible - lnversion intégrale" sorti le 26 août dernier, une version dans l'ordre chronologique de son long-métrage de 2002 "Irréversible" avec Monica Bellucci, Vincent Cassel et Albert Dupontel. Mais surtout avec "Lux Aeterna", son nouveau film qui sort le 23 septembre 2020 au cinéma.

"Lux Aeterna" est un thriller dramatique de 50 minutes dans lequel le réalisateur argentin dirige Béatrice Dalle (qui rêvait de tourner avec lui), Charlotte Gainsbourg et Félix Maritaud ("Un couteau dans le coeur", "120 battements par minute").

"Lux Aeterna" faisait partie de la sélection du festival de Cannes 2019 où il a été présenté en séance de minuit.
Cette année, le film a été présenté en avant-première lors d'une séance spéciale en présence de Gaspar Noé à l'Etrange Festival, au Forum des Images.

Attention, le film est déconseillé aux épileptiques !

Synopsis :

Charlotte Gainsbourg accepte de jouer une sorcière jetée au bûcher dans le premier film réalisé par Beatrice Dalle. Or l’organisation anarchique, les problèmes techniques et les dérapages psychotiques plongent peu à peu le tournage dans un chaos de pure lumière.

La Bande-Annonce :

Critique :

Avec "Lux Aeterna", son premier film classé tous publics, Gaspar Noé continue de tracer sa voie singulière dans le monde du cinéma.
Et, là, plus qu'un film à part entière, c'est une expérience cinématographique hypnotique que le réalisateur nous propose.

D'abord car le moyen-métrage a été tourné à la dernière minute, rapidement. Pas le temps donc de tergiverser dessus. Et c'est peut-être là qu'on voir le talent de Gaspar Noé : réaliser un film qui tient la route en très peu de temps.
Mais aussi car Gaspar Noé s'est inspiré des personnalités de Charlotte Gainsbourg et Béatrice Dalle, qui sont ici davantage elles-mêmes que purement dans un rôle.
Charlotte Gainsbourg est timide, inquiète pour ses enfants, mais très professionnelle. Béatrice Dalle, toute de noire vêtue, est naturelle, déterminée, parfois colérique ou en souffrance. Tour à tour, elle s'exclame "Jésus, je fais du business avec lui" ou " Y a toujours un chat crevé quelque part" et évoque "un tournage de branlos".  Du Béatrice Dalle - surnommée "Béatrice que dalle" par son producteur - tout craché.

Dans cet OVNI cinématographique, Gaspar Noé expérimente. D'abord à l'écran, où le format - carré ou rectangulaire - de l'image évolue tout au long du film. A l'image, il propose, par moment, un split screen (ou écran composite) avec le même plan sous deux angles différents et à d'autres, deux scènes différents mais concomitantes. Rien que pour ça, "Lux Aeterna" mérite au moins deux visionnages.  
Et, sur le tard, viennent ces lumières, blanche, verte, bleue, rouge, accompagnées d'un bruit strident. C'est là que le cinéma expérimental de Noé prend tout son sens. Des images étranges, certes, mais qui nous subjuguent. C'est le plan final, mais on en redemanderait.

"Lux Aeterna" est original jusqu'au générique final où seuls les prénoms figurent.

 

Informations pratiques

Dates et Horaires
À partir du 23 septembre 2020

×

    Durée moyenne
    50 min

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche