Cinéma : sortie de The Wicker Man en version restaurée final cut, notre critique

Par Laura B. · Publié le 12 octobre 2020 à 12h18 · Mis à jour le 12 octobre 2020 à 14h49
Le 4 novembre 2020, juste après Halloween, le film d'horreur de Robin Hardy, "The Wicker Man", de 1973, ressort au cinéma, dans une version final cut restaurée. Il s'agit en fait de la première sortie sur grand écran de ce film avec Christopher Lee et Edward Woodward, car ce long-métrage d'épouvante n'était sorti en France qu'en support vidéo.

En 1973, le réalisateur britannique Robin Hardy réalisait "The Wicker Man" ("Le dieu d'osier" en français), un thriller d'épouvante.
Lost Films, distributeur spécialisé dans les reprises de films anciens avec ces dernières années "Yentl" ou "Ragtime", ressort dans les cinémas français "The Wicker Man" le 4 novembre 2020. Une version final cut restaurée à (re) découvrir quelques jours seulement après Halloween.

En France, "The Wicker Man" — film d'après le roman "Ritual" de l'auteur britannique David Pinner paru en 1967 — était uniquement sorti en DVD en 2007. Le film sera donc, en réalité, visible pour la première fois en France, au cinéma, sur grand écran.

Dans "The Wicker Man", Robin Hardy — qui est décédé en juillet 2016 -  met en scène Christopher Lee (les sagas "Star Wars", "Le Seigneur des Anneaux" et "Le Hobbit", "Dark Shadows"…), Edward Woodward (la série "The Equalizer"…) et Diane Cilento.
Un remake de "The Wicker Man" avec Nicolas Cage est sorti en 2006 aux États-Unis et seulement en vidéo en France en 2008.
Et, en 2012, Robin Hardy a réalisé "The Wicker Tree" — également avec Christopher Lee. Soit une relecture de "The Wicker Man".

Avant sa sortie en salles le 4 novembre prochain, "The Wicker Man" sera présenté en octobre 2020 au Festival Lumière à Lyon.
Il fera également l'objet d'avant-premières à l'occasion d'Halloween.

À Paris, "The Wicker Man" sera notamment projeté au Grand Action.

Synopsis :

La veille du 1er mai, un policier du continent vient enquêter sur la disparition d'une fillette sur un îlot écossais. Il se heurte à l'hostilité et au mutisme de ses habitants…

La bande-annonce de 1973 en VO :

Critique :

Bien que la version présentée de "The Wicker Man" soit une version restaurée, on n'échappe pas au son d'époque et ses crépitements. C'est vintage et ça va très bien avec ce film qui a acquis, malgré sa distribution chaotique à sa sortie, le statut de film culte.
L’action de "The Wicker Man" se passe sur une île aux drôles de mœurs, avec notamment d'étranges célébrations comme cette procession avec des personnages et déguisements tous plus bizarres les uns que les autres.
Des éléments qui ne sont pas sans rappeler les récents "Midsommar" et "Koko-di Koko-da", sortis l'année dernière, qui ont, sans nul doute, été influencés par "The Wicker Man".
La musique est si présente, les chansons — paillardes notamment — aussi, que, par moment, le film, qui est pourtant un thriller avec enquête policière, prend des allures de comédie musicale.
Un film plein de bizarreries — au même titre que certains films présentés à l'Étrange Festival — qui saura trouver son public auprès notamment des amateurs de films de genre.

Pour encore plus de bons plans de sorties, suivez nos guides : 

Informations pratiques

Dates et Horaires
À partir du 4 novembre 2020

×
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche