Saint-Maud, le thriller fantastique de Rose Glass en VOD : critique et bande-annonce

Par Laura B. · Publié le 30 septembre 2021 à 15h26
"Saint-Maud", film fantastique sacré au festival de Gerardmer en 2020, est sorti directement en VOD le 29 septembre 2021. Dans ce premier film pour la réalisatrice Rose Glass avec Morfydd Clark et Jennifer Ehle, il est question de possession...

Après le très bon "The Demon Inside", sorti à l'été 2020, voici "Saint-Maud", nouveau film fantastique où il est question de possession et d'exorcisme.
La sortie de "Saint-Maud", d'abord prévue au cinéma fin 2020, s'est finalement faite directement en VOD le 29 septembre 2021. Le film est disponible sur la plateforme MyCanal.

Et, pour une fois, ce thriller fantastique ne provient pas des États-Unis, mais de Grande-Bretagne.
"Saint-Maud" est réalisé par Rose Glass dont c'est le premier film. Elle y dirige Morfydd Clark (vue en 2019 dans "Crawl" et en 2020 dans "Dracula" sur Netflix) et Jennifer Ehle (la saga "Cinquante Nuances...").

"Saint-Maud" a été multi-récompensé lors du Festival International du film fantastique de Gerardmer en 2020, d'où il est reparti avec le Grand Prix, le prix de la critique, le prix de la meilleure musique originale et le prix du jury jeune de la région Grand-Est.

Synopsis :

Maud (Morfydd Clark), infirmière à domicile, s’installe chez Amanda (Jennifer Ehle), une célèbre danseuse fragilisée par la maladie qui la maintient cloîtrée dans son immense maison. Amanda est d’abord intriguée par cette étrange jeune femme très croyante, qui la distrait. Maud, elle, est fascinée par sa patiente. Mais les apparences sont trompeuses. Maud, tourmentée par un terrible secret et par les messages qu’elle pense recevoir directement de Dieu, se persuade qu’elle doit accomplir une mission : sauver l’âme d’Amanda.

La Bande-Annonce :

Critique :

"Saint-Maud" est un film esthétiquement très réussi, notamment la scène finale qui est magnifiée par Rose Glass.        

Il met en scène Maud (aussi appelée Katie), une vraie bigote récemment convertie. Cette aide-soignante semble ne plus vivre que pour Dieu, dont elle dit ressentir physiquement la présence, à qui elle est totalement dévouée, corps et âme, et pour qui elle se fait souffrir (jusqu'à aller mettre des clous dans ses chaussures, ce qui n'est pas sans rappeler le supplique du moine  Silas dans "Da Vinci Code"). Cet étrange personnage est la narratrice du film : Rose Glass a choisi de faire raconter son métrage par son personnage principal qui livre ses pensées à haute voix.

Grâce à ce personnage et à toute la mise en scène la réalisatrice instaure une atmosphère très étrange dans son film, un sentiment qui ne nous quitte pas du début à la fin, surtout dans la maison où travaille Maud.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche