Boss Level avec Mel Gibson et Frank Grillo, directement en VOD : critique et bande-annonce

Par Laura B. · Publié le 5 mars 2021 à 10h24 · Mis à jour le 5 mars 2021 à 10h24
Bonne nouvelle pour les amateurs de films d'action. Mel Gibson et Frank Grillo sont à l'affiche de "Boss Level", un film de science-fiction réalisé par Joe Carnahan qui sort directement en VOD, Blu-Ray et DVD le 6 mars 2021. Un film de série Z très réussi.

Surprise ! En 2021, Mel Gibson est de retour dans un nouveau film... d'action bien entendu !
Le thriller de science-fiction "Boss Level" sort directement en VOD, DVD et Blu-Ray le 6 mars 2021.
Le film sort la veille aux États-Unis sur la plateforme Hulu.

"Boss Level" est réalisé par Joe Carnahan, réalisateur de l'adaptation pour le cinéma de la série "L'Agence tous risques" en 2010 et du "Territoire des Loups" en 2012, deux films avec Liam Neeson.

Dans "Boss Level", Joe Carnahan dirige Mel Gibson qui partage la vedette du film avec Frank Grillo, Crossbones dans la saga "Avengers", vu l'année dernière dans "Donnybrook" (sorti directement en VOD) et qui a déjà travaillé avec Carnahan dans "Le Territoire des Loups".
Les deux acteurs donnent notamment la réplique à Naomi Watts ("Divergente", "Birdman"...) et Michelle Yeoh ("Last Christmas", "Les Gardiens de la Galaxie 2", "Tigre et Dragon"...).

Synopsis :

Piégé dans une boucle temporelle qui répète constamment le jour de son meurtre, l'ancien agent des forces spéciales Roy Pulver (Frank Grillo) découvre des indices sur un projet gouvernemental secret qui pourrait dévoiler le mystère de sa mort prématurée. Dans une course contre la montre, Pulver doit traquer le colonel Clive Ventor (Mel Gibson), le puissant chef du programme gouvernemental, tout en devançant des assassins habiles et impitoyables déterminés à le détourner de la vérité afin de sortir de la boucle, de sauver sa femme (Naomi Watts) et de vivre à nouveau pour demain.

La Bande-Annonce :

Notre critique :

Avec "Boss Level", Joe Carnahan livre un très bon film de série Z, un peu à la "Machete Kills", à prendre au 5ème degré, voire plus.

Le personnage interprété par Frank Grillo - et ses gros muscles - est bloqué dans une boucle temporelle. Si cela peut rappeler des films comme "Un jour sans fin" ou "Happy Birthdead" (et sa suite), dans "Boss Level" il s'agit davantage d'un jeu vidéo où on est bloqué à un niveau qu'on n'arrive pas à passer, pendant des plombes et des centaines d'essais.
C'est d'ailleurs cette trame du jeu vidéo que le réalisateur exploite, livrant un film bourré de références au gaming. Des références qui apparaissent dès le tout début, avec un générique pixelisé et une musique venue tout droit de l'univers du gaming. Outre le générique, à d'autres moments, l'image est traitée pour prendre une apparence de jeu vidéo.
Et, comme dans un jeu first personn shooter ("Counter Strike"...), le personnage incarné par Frank Grillo raconte l'histoire de "Boss Level" à la première personne.
Il revit sans cesse le même jour où il meurt, mais de façon différente à chaque fois, à un moment différent de la journée, comme dans un jeu vidéo où on progresserait petit-à-petit.
Des morts dans d'énormes explosions, provoquées par des armes de guerre notamment. "Boss Level" ne lésine pas sur les moyens pour les scènes d'action, avec cascades, courses-poursuites et combats en tous genres. Si le film nous en met plein la vue, il n'en oublie pas pour autant d'être drôle.
Et, outre ces références à l'univers du gaming, Joe Carnahan glisse aussi dans son film de nombreuses références au cinéma, à Indiana Jones, Liam Neeson ou "Battle Royal" notamment

"Boss Level", un long-métrage si réussi qu'il aurait mérité une sortie sur grand écran.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche