Hippocrate, la série hospitalière de Canal+ de retour pour une saison 2 : critique et bande-annonce

Par Laura B. · Publié le 12 avril 2021 à 10h24 · Mis à jour le 15 avril 2021 à 15h12
"Hippocrate", la série hospitalière de Canal + avec Louise Bourgoin, Géraldine Nakache, Alice Belaïdi et Karim Leklou, revient à l'antenne pour une deuxième saison. Une saison avec toujours plus de tension à l'hôpital.

Vous aussi, la première saison de la série "Hippocrate" vous avait passionnés fin 2018 sur Canal+ ?
Eh bien vous allez être ravis : la série créée par Thomas Lilti revient, à la télé, pour une deuxième saison.
Les nouveaux épisodes d' "Hippocrate" sont diffusés sur Canal+, depuis le lundi 5 avril 2021, à raison de deux épisodes par soirée.
La deuxième saison d' "Hippocrate" sortira ensuite en DVD et Blu-Ray, le 12 mai 2021.

Souvenez-vous, avant d'arriver sur le petit écran, "Hippocrate" c'était d'abord un film de 2014, avec Vincent Lacoste et Reda Kateb. Son réalisateur, Thomas Lilti, avait ensuite développé une série, pour Canal+, reprenant les codes de son long-métrage.
"Hippocrate", la série télé, suit le quotidien de jeunes internes à l'hôpital.

La saison 2 d' "Hippocrate" est composée de 8 épisodes de 52 minutes. Au casting, on retrouve les mêmes comédiens qui renfilent la blouse blanche de leurs personnages de médecins : Louise Bourgoin, Alice Belaïdi, Karim Leklou (prochainement au cinéma dans "Bac Nord" et "La Troisième Guerre"), Zacharie Chasseriaud et Anne Consigny (également dans la série de TF1 "Gloria").
Géraldine Nakache interprète toujours la directrice de l'hôpital. Quant à Bouli Lanners ("Adieu les cons", "Effacer l'historique"...), il rejoint le casting de cette deuxième saison.

Après des médecins titulaires confinés chez eux en saison un, l'hôpital est inondé au coeur de l'hiver alors qu'il est submergé de patients, dans cette saison 2.
Alyson (Alice Belaïdi) et Hugo (Zacharie Chasseriaud) poursuivent leur stage en médecine interne. Chloé (Louise Bourgoin) fait tout pour revenir travailler à l'hôpital alors que sa santé reste fragile. Ils n'ont pas de nouvelles d'Arben (Karim Leklou) et vont devoir affronter un hôpital en crise et un nouveau chef de service des urgences (Bouli Lanners).

Pour accompagner la diffusion de la série, Canal+ a également imaginé un podcast, "Hippocrate, l'oreille internes", qui suit les parcours de quatre internes en médecines.
Les 4 épisodes de 20 minutes sont à écouter via la plateforme MyCanal.

La bande-annonce :

Notre critique :

Dans "Hippocrate", Thomas Lilti, médecin de profession, continue de montrer le quotidien et les maux de l'hôpital avec une série sans fard.
Une série juste, toujours très réaliste, sans surenchère dans la dramaturgie. Si ce n'est qu'après un virus en saison 1, l'hôpital connaît, en saison 2, une inondation qui entraîne un profond chamboulement dans l'organisation. Un hôpital toujours sous pression.

Dans cette deuxième saison Arben (Karim Leklou) a pris un autre chemin paramédical, tandis que Alyson (Alice Belaïdi), Hugo (Zacharie Chasseriaud) et Cholé (Louise Bourgion) d'internes en médecine interne deviennent, malgré eux, des urgentistes.

"Hippocrate" accueille un nouveau personnage principal, le chef des urgences incarné par Bouli Lanners. Un médecin profondément humain, qui éprouve de l'empathie pour nos jeunes internes.
Un tel personnage est beaucoup moins spectaculaire qu'un Dr House (TF1) ou un Dr Bell (dans "The Resident"), exécrables, qu'on adore détester. Mais il n'en demeure pas moins attachant.
Cette série ne fait pas (et ne fera jamais ?) dans le spectacle, le divertissement, comme "Good Doctor" ou "The Resident". Et, pas non plus d'énormes stars en guest : Thomas Lilti fait notamment appel à du vrai personnel soignant.

Contrairement à la première saison, cette nouvelle salve d'épisodes a complètement laissé de côté la vie privée (et sentimentale) des personnages. On ne les voit qu'à l'hôpital, jamais chez eux. Une façon de nous dire que ces soignants n'ont plus le temps d'avoir une vie personnelle ?

Cette nouvelle saison d' "Hippocrate" a aussi le mérite d'évoquer la médecine hyperbare (et le caisson qui va avec), une spécialité rarement présentée à l'écran, surtout en fiction.
Autant de raisons qui nous font plus qu'aimer cette série.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche