Moi, Christiane F., la série adaptée du livre sur Amazon Prime Video : critique et bande-annonce

Par Laura B. · Publié le 15 avril 2021 à 18h39 · Mis à jour le 15 avril 2021 à 18h39
Amazon Prime Video vient de mettre en ligne la série "Moi, Christiane F.". Ce drame n'est autre que l'adaptation du livre biographique "Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée..." qui dépeint une jeunesse de Berlin Ouest complètement paumée dans les années 70. Une série particulièrement réussie.

Si vous avez lu le livre "Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée...", il vous a forcément marqué, voire chamboulé...
Ce récit - controversé à sa sortie et succès d'une époque - fait l'objet d'une adaptation en une série. "Moi, Christiane F." mise en ligne sur Amazon Prime Video.

Le livre "Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée..." paru en 1978 est la biographie de Christiane Felscherinow écrite par les journalistes Kai Hermann et Horst Rieck. Il raconte l'histoire - vraie -  de Christiane et de ses amis, une jeunesse confrontée aux drogues dans l'Ouest de Berlin dans les années 70.

La série dramatique "Moi, Christiane F." est allemande, comme le livre et sa protagoniste dont elle est l'adaptation.
On doit le scénario de "Moi, Christiane F." à Annette Hess, la scénariste des séries "Berlin 56" et "Berlin 59"
Au générique de la fiction, on retrouve notamment Lena Urzendowsky vue dans "How to sell drugs online (fast)" sur Netflix.

Après Netflix avec "13 Reasons Why" ou encore "Tiny Pretty Things", au tour d'Amazon Prime Video de s'intéresser aux adolescents et de leur consacrer une série.

"Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée..." a déjà fait l'objet d'une adaptation pour le cinéma en 1981. David Bowie a même fait une apparition dans ce film allemand.

La Bande-Annonce :

Notre critique :

"Moi, Christiane F." est une série particulièrement réussie, à plusieurs égards.
Si, au début, la fiction peine à démarrer, présentant différents personnages, dont on ne comprend pas immédiatement les liens, le rythme s'accélère ensuite.
Faisant preuve d'un esthétisme certain, par moment on peine à croire que l'histoire se déroule dans les années 70 tant les images, les scènes font penser à nos jours. Car ce mal-être ressenti par ces ados et jeunes adultes est, malheureusement toujours d'actualité. Christiane, qui porte un flingue en pendentif, a échappé à un grave accident d'ascenseur, et est tiraillé entre une mère travailleuse et un père rêveur et idéaliste, peu encré dans la réalité. Ses nouveaux potes, sont encore plus paumés qu'elle. Stella subit un viol dans l'indifférence de sa mère alcoolique. Les autres membres de la bande ne sont pas beaucoup mieux lotis.
"Moi, Christiane F." montre la prise de drogue simplement, sans fioriture, contrairement à ce qu'ont pu faire des films comme "Trainspotting" ou "Requiem for a dream". La série jouit d'une bande-originale soignée et plaisante. Outre les multiples chansons de David Bowie ("Rebel, Rebel", "Starman"...) qui ponctuent les épisodes, "Moi, Christiane F." dispose également de ses propres chansons inédites.
Enfin, cette série c'est surtout ses interprètes. Des acteurs justes qui crèvent l'écran et portent avec brio cette histoire vraie.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche