Ambulance de Michael Bay avec Jake Gyllenhaal : critique, bande-annonce et interview

Par Laura B., Julie M. · Publié le 23 mars 2022 à 15h54
Michael Bay fait son grand retour au cinéma, en 2022, en tant que réalisateur. Son film "Ambulance", un thriller d'action avec Jake Gyllenhaal et Yahya Abdul-Mateen II, sort en salles le 23 mars 2022. Un film à grand spectacle qui n'oublie pas d'être drôle.

Après avoir produit pour le cinéma ces derniers mois, Michael Bay est de retour derrière la caméra en 2022. Son nouveau film, le thriller Ambulance, sort en salle le 23 mars 2022.

Récemment, Michael Bay a notamment produit Sans un Bruit 2, sorti au cinéma en juin dernier, ainsi que Songbird, film inspiré par la pandémie, d'abord sorti en VOD puis sur Prime Video. Côté réalisation, il a tourné 6 Underground pour Netflix. Mais, en 2022, le réalisateur d'entre autres Transformers, Armageddon et Bad Boys, retrouve le grand écran.

Dans son Ambulance, Michael Bay met en scène Jake Gyllenhaal (très bon dans The Guilty sur Netflix) et Yahya Abdul-Mateen II (Candyman, Us, Aquaman...) dans les rôles principaux. Mais aussi Eiza Gonzalez (Baby Driver, Alita : Battle Angel, Bloodshot, Godzilla vs Kong...) et Garret Dillahunt (Fear the Walking Dead, Army of the Dead...).

Il s'agit du remake américain du thriller danois Ambulancen réalisé par Laurits Munch-Petersen en 2005.

Synopsis :

Will Sharp (Yahya Abdul-Mateen II ), un vétéran décoré fait appel à la seule personne indigne de confiance, son frère adoptif Danny (Jake Gyllenhaal) pour trouver l’argent afin de couvrir les frais médicaux de sa femme. Ce dernier, un charismatique criminel au long cours, au lieu de lui donner de l’argent, lui propose un coup : le plus grand braquage de banque de l’histoire de Los Angeles : 32 millions de dollars. Will, prêt à tout pour sauver sa femme, accepte.  Mais quand leur affaire prend un tour spectaculairement désastreux, les deux frères n’ont pas d’autre choix que de détourner une ambulance avec à son bord un vieux flic mortellement blessé et l’ambulancière Cam Thompson (Eiza Gonzalez). Pendant la course poursuite infernale qui s’ensuit, Will et Danny vont devoir échapper aux forces de l’ordre surmotivées postées aux 4 coins de la ville, tenter de garder leurs otages en vie et éviter de s’entretuer tout en exécutant l’évasion la plus spectaculaire que la ville de Los Angeles n’ait jamais vue.

La Bande-Annonce :

Notre critique :

Avec Ambulance, Michael Bay, qui n’avait pas réalisé de film depuis Transfomers : The Last Knight en 2017, travaillant surtout comme producteur, fait du Michael Bay. Ambulance est un film à très grand spectacle avec cascades, courses-poursuites à tout-va et où ça défouraille toutes les deux secondes. Un film très divertissant et drôle, même si l’histoire est peu vraisemblable.

Avec son sens de l’image, Michael Bay filme Los Angeles, son freeway, ses buildings et ses déguisés d’Hollywood Boulevard, avec beaucoup d’esthétisme. Sa caméra est toujours en mouvement, la réalisation est très dynamique, accompagnée, très souvent, de musique, tantôt douce, tantôt plus profonde. Une musique qui participe à al tension permanente du film.

Plein d’humour, le réalisateur multiplie les scènes complètement What the fuck. Un braqueur qui fait le casse en Birkenstock, des voyous bloqués dans l’ascenseur par la canne d’une grand-mère, un policier qui répare le camion des braqueurs qui a calé… Mais la palme des scènes improbables revient au moment où Eiza Gonzalez, qui incarne une ambulancière qui nous fait penser à Gabriela Dawson dans Chicago Fire, réalise une opération chirurgicale dans cette ambulance qui roule à vive allure. On dirait qu’elle joue une partie de Docteur Maboul. Un humour présent aussi dans les répliques, qui font notamment référence à Mel Gibson dans Braveheart, Sean Connery dans The Rock ou encore Dwayne Johnson.

Entre un Jake Gyllenhaal goguenard, souriant, blagueur, et un Yahya Abdul-Mateen plus tendu, le spectateur ne s’ennuie pas. Ce film est aussi l’occasion pour Michael Bay d’évoquer un sujet plus profond, à travers le personnage de Will (Yahya Abdul-Mateen) : le sort réservé aux vétérans qui ont servi le pays. Et à travers ces deux personnages, Bay brouille les limite gentils / méchants car ces braqueurs ont du cœur, même si le casse se termine dans un bain de sang.

L’Ambulance, repeinte en vert fluo, et toujours en mouvement, nous fait forcément penser à Speed ou au plus récent Unstoppable. Et les voitures de police accidentées dans un cul-de-sac, à Taxi.

L'interview :

Dans quelles salles proches de chez moi est projeté le film Ambulance ?

Informations pratiques

Dates et Horaires
À partir du 23 mars 2022

×
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche