Leila et ses frères en sélection officielle au Festival de Cannes 2022 : critique et bande-annonce

Par Nathanaël B. · Publié le 28 mai 2022 à 15h00
Leila et ses frères (Leila's Brothers) de Saeed Roustaee est présenté en compétition officielle au Festival de Cannes. Le troisième film du réalisateur de "La Loi de Téhéran" a fait sensation sur la croisette. Il sort au cinéma le 24 août 2022.

Après avoir beaucoup surpris le public français avec le très réussi La Loi de Téhéran, l'iranien Saeed Roustaee a pour la première fois présenté un film en compétition officielle du Festival de Cannes, Leila et ses Frères. Avec Navid Mohammadzadeh, Taraneh Alidoosti, Saeed Poursamimi et Peyman Maadi (déjà présent dans La Loi de Téhéran), le long-métrage concourt pour la Palme d'or, qu'il pourrait bien remporter tant sa projection a enthousiasmé les festivaliers. Pour le découvrir, rendez-vous dans les salles le 24 août prochain !

Véritable fresque (le film dure 2h45), Leila et ses frères en dit autant sur la situation très intime de ses personnages que sur celle de l'Iran. La fratrie fait face aux mutations du pays tout en subissant ses traditions, ce qui met les cinq personnages face à des dilemmes insolvables : faut-il rester dans la légalité ? Faut-il tout sacrifier pour préserver son honneur ou bien s'humilier pour réussir ? Les discussions mènent souvent à des impasses et s'en sortir paraît impossible, malgré toute la bonne volonté des protagonistes. 

Synopsis :

Leila a dédié toute sa vie à ses parents et à ses quatre frères. Très touchée par une crise économique sans précédent, la famille croule sous les dettes et se déchire au fur et à mesure de leurs désillusions personnelles. Afin de les sortir de cette situation, Leila élabore un plan : acheter une boutique pour lancer une affaire avec ses frères. Chacun y met toutes ses économies, mais il leur manque un dernier soutien financier. Au même moment et à la surprise de tous, leur père Esmail promet une importante somme d’argent à sa communauté afin d’en devenir le nouveau parrain, la plus haute distinction de la tradition persane. Peu à peu, les actions de chacun de ses membres entraînent la famille au bord de l’implosion, alors que la santé du patriarche se détériore.

La bande-annonce :

 

Critique :

Ce drame familial iranien rappelle les meilleurs films de Ken Loach (Sorry we missed you, Moi, Daniel Blake) et des frères Safdie (Uncut Gems), dans sa représentation d'une précarité insurmontable, les nombreuses tentatives infructueuses des personnages principaux et leur propension à systématiquement prendre les mauvaises décisions. Si vous aimez le cinéma social, vous ne serez pas déçu. De plus, la tension constante que Roustaee était parvenu à insuffler dans son précédent film revient par touches, ce qui permet à l'œuvre de rester toujours prenante. 

Dès lors, le film devient réellement bouleversant. Le spectateur enrage en assistant à la déchéance de cette famille, qui même quand elle semble remonter la pente, finit par rechuter encore plus lourdement. Les dialogues, grande force du film, ainsi que leur interprétation subliment cette famille brisée, dont le patriarche préfère se ruiner pour garder son honneur, tandis que ses propres enfants ne parviennent pas à échapper à leur misère.

Cela provoque évidemment de fortes rancœurs, dont une scène de mariage bouleversante, point d'orgue du film, finira d'achever le spectateur le plus sensible. En s'inscrivant dans la durée, Saeed Roustaee dévoile une œuvre réellement puissante, dont il est difficile de ne pas sortir sonné. C'est du grand cinéma, dur et frustrant, mais dont l'écriture est prodigieuse. Ce que parvient à produire le cinéaste est très impressionnant !

Dans quelles salles proches de chez moi est projeté le film Leila et ses frères ?

Informations pratiques

Dates et Horaires
À partir du 24 août 2022

×

    Durée moyenne
    2 h 45 min

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche