CD Projekt victime d'un piratage, le code source de The Witcher 3 et Cyberpunk 2077 volé

Par Cécile D. · Publié le 10 février 2021 à 11h21 · Mis à jour le 10 février 2021 à 11h21
Après tous les problèmes qui ont accompagné la sortie du jeu Cyberpunk 2077, CD Projekt est à nouveau frappé par la malchance : le développeur de jeux vidéo a été piraté, et le code source de The Witcher 3 et Cyberpunk 2077 volé. Une demande de rançon a été envoyé par le hackeur.

L'histoire est si rocambolesque qu'elle pourrait bien être le scénario d'un jeu vidéo. Le développeur et éditeur polonais CD Projekt a été victime d'un piratage. Le hackeur a chiffré tout ce qu'il pouvait sur le serveur de l'entreprise et est reparti avec le code source de Cyberpunk 2077 et The Witcher 3. Il a également laissé une demande de rançon. CD Projekt a raconté toute cette histoire dans un post Twitter publié le 9 février 2021.

L'entreprise polonaise a dû faire bien des jaloux en collectionnant les succès depuis la sortie de la saga The Witcher. Certains ont donc décidé de se venger. Des hackeurs ont infiltré les serveurs de CD Projekt et ont chiffré tout le contenu qu'ils pouvaient sur ces machines, le rendant inaccessible jusqu'au paiement d'une rançon. 

Cependant, comme l'a précisé le développeur dans son communiqué, aucune rançon ne sera versée, bien que les pirates soient repartis avec le code source de Cyberpunk 2077, celui de The Witcher 3 (dont la future version next-gen du jeu, qui n'était pas encore dévoilée) et bien qu'ils aient eu accès aux informations personnelles des employés et à de nombreux documents internes confidentiels.

CD Projekt assure que les sauvegardes de ses serveurs sont intactes, et qu'ils pourront les restaurer bientôt.

« Nous ne céderons pas aux demandes ni ne négocierons avec la personne, tout en étant conscients que cela peut éventuellement conduire à la diffusion des données compromises. Nous prenons les mesures nécessaires pour atténuer les conséquences d'une telle propagation d'informations, en particulier en contactant toutes les parties qui pourraient être affectées suite à cette intrusion. Nous avons déjà contacté les autorités compétentes », révèle l'entreprise. 

Aucune information personnelle - qu'elle concerne les employés ou les joueurs - n'a pour le moment été diffusée. Les hackeurs ont laissé 48h à CD Projekt pour les contacter au sujet de la rançon. Il est donc possible que, dans les jours qui suivent, des données soient diffusées, mais le développeur polonais ne souhaite pas céder face à ses agresseurs.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche