Roland Garros 2020 : soupçons de match truqué, le parquet de Paris ouvre une enquête

Par Alexandre G. · Publié le 6 octobre 2020 à 15h51 · Mis à jour le 7 octobre 2020 à 16h59
Ce mardi 6 octobre, le parquet de Paris ouvre une enquête pour "corruption sportive" et "escroquerie en bande organisée", après que des paris anormaux ait été enregistré par deux joueuses roumaines. Elles disputaient le 30 septembre une rencontre dans le cadre du tournoi de double féminin de Roland Garros 2020.

Un match aurait été truqué pendant Roland Garros 2020. C'est en tout cas ce que soupçonne le parquet de Paris, qui ouvre le 1er octobre 2020 une enquête après avoir décelé des comportements anormaux lors d'un match du tableau de double féminin. Les motifs retenus par la justice française sont "escroquerie en bande organisée" et "corruption sportive active et passive". 

Concrètement, les soupçons de la justice se portent sur le match de double féminin qui a opposé les Roumaines Andréa Mitu et Patricia Maria Tig aux joueuses Yana Sizikova et Madison Brengle. Sur le papier, rien d'anormal puisque les roumaines ont fini par gagner la rencontre, en deux sets, 7-6 6-4. Mais là n'est pas le hic : les plateformes de paris sportifs ont enregistré un nombre disproportionné de paris spécifiquement pendant le 5e jeu du deuxième set. 

Comme le révèle L'Équipe, "d'importantes sommes ont été misées sur le gain de ce jeu par les Roumaines auprès de plusieurs opérateurs de Paris, dans différents pays". La joueuse Sizikova semble avoir beaucoup de mal à servir, et bâcle un point juste après avoir "offert" deux doubles fautes. L'enquête a été confiée par le parquet au Service central des courses et des jeux, qui ne devrait pas tarder à donner ses conclusions. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche