Covid-19 : courir seul et faire son jogging, quels sont les risques de contracter le virus ?

Par Alexandre G. · Photos par Alexandre G. · Publié le 6 novembre 2020 à 12h46 · Mis à jour le 6 novembre 2020 à 12h46
Alors que le confinement est à nouveau en vigueur partout en France et que l'épidémie de Covid-19 continue de dicter son rythme aux autorités sanitaires, les règles entourant la pratique sportive sont de retour : dans un rayon de 1km autour de chez soi, pendant 1h maximum, et surtout seul. Pourtant, est-ce vraiment sans aucun risque de contamination de courir ou de faire son jogging seul, au grand air ? On fait le point.

Courir seul, la nouvelle doctrine sportive des Français. Depuis le retour des mesures de confinement, cette fois plus légères, prononcées mercredi 28 octobre 2020, on se plie à nouveau à des règles strictes. En ce qui concerne la pratique d'une activité physique, même refrain qu'au début du mois de mars : dans un rayon de 1km autour de son domicile, pendant une durée maximum de 1h, et surtout seul ! Les sports collectifs sont tous formellement interdits, en raison des risques de contamination qu'ils représentent. 

Justement, est-on vraiment sûr de ne pas pouvoir attraper la Covid-19 en allant courir tout seul dehors ? Non, répond Pierre Tattevin, infectiologue au CHU de Rennes, interrogé par Ouest France. D'après lui, "les probabilités sont vraiment minimes" concède-t-il au quotidien. "On sait que ce virus se transmet par gouttelettes, des particules lourdes qui ne vont pas aller au-delà d'un mètre" appuie le médecin. 

À l'écouter, il faudrait avant tout s'assurer de maintenir cette distance de 1 mètre avec toutes les personnes qu'on croise pendant notre footing. "Si on reste à plus de 1 mètre de tout le monde en faisant son footing seul, on ne risque rien et le risque est nul", assure-t-il. Pourtant, le médecin précise le seul scénario (improbable) dans lequel une contamination pourrait s'effectuer. "Si vous croisez une personne à moins d'un mètre, par malheur ou par surprise, il faudrait dans un concours de circonstances qu'elle tousse au moment où vous passez juste à côté d'elle, et qu'elle soit contagieuse, puis que les particules soient portées suffisamment en grande quantité pour venir vous infecter...". Autant chercher une aiguille dans une botte de foin. 

Cependant, attention à ne pas toucher tout ce que l'on trouve sur notre chemin ! "Si vous touchez des barres d'exercice physique, par exemple, en vous arrêtant pendant votre footing, ou une poignée de porte, un bouton d'ascenseur en sortant de chez vous (...) ce contact représente un risque", avertit le docteur. Dans tous les cas, rien ne sert de courir à fond. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche