PSG - Basaksehir : après des propos racistes tenus par l'arbitre, les joueurs quittent le terrain

Par Alexandre G. · Publié le 9 décembre 2020 à 11h03 · Mis à jour le 9 décembre 2020 à 11h03
Alors que les Parisiens affrontaient l'Istanbul Basaksehir dans leur dernière rencontre de phase de groupe des Ligue des Champions, le match a été interrompu à la 13e minute de jeu suite à des propos racistes de la part du 4e arbitre, envers un membre du staff du club turc. Les joueurs des deux équipes ont pris la décision de quitter le terrain. Le match est reporté au lendemain soir, mercredi 9 décembre 2020 à partir de 18h55.

Sur le papier, rien ne prédestinait le match PSG Istanbul Basaksehir à rentrer dans l'histoire. Pourtant, les évènements aussi extraordinaires que dramatiques qui se sont déroulés pendant la rencontre ont, d'une certaine manière, forcé le destin. Mardi 8 décembre 2020, alors que les deux équipes s'affrontent dans leur dernier match de la phase de groupe de la Ligue des Champions, le match est subitement interrompu à la 13e minute de jeu. À l'origine de cet arrêt : des propos racistes tenus a priori par le quatrième arbitre du match à l'encontre d'un membre du staff de l'Istanbul Basaksehir. 

Reprenons les faits, tels qu'ils ont été confirmés l'Agence France-Presse : alors que le staff du club turc s'agace sur le banc de touche des nombreuses fautes et erreurs de son équipe, en particulier l'entraîneur adjoint Pierre Achille Webo, le quatrième arbitre Sebastian Coltescu, roumain de nationalité, s'adresse à l'arbitre de champ, roumain comme lui, en lui demandant de prendre une décision ferme pour calmer le jeu. "C'est le Noir (negru, en langue roumaine) ici. Va voir et identifie-le. Ce gars, le Noir", demande-t-il. Sauf que la phrase résonne dans le parc des Princes vide, à huis clos. Derrière, l'entraîneur adjoint s'empresse de demander avec véhémence "Why you said 'negro' ?" ("Pourquoi avez-vous dit 'negro'?"). 

Ensuite, voyant que les esprits s'échauffent, les joueurs des deux équipes s'attroupent au bord du terrain. L'arbitre principal se décide à exclure l'ancien international camerounais, ce qui ne manque pas de déclencher la colère et l'incompréhension des joueurs, qui apprennent tout juste le déroulé de l'affaire. C'est là que l'attaquant de l'Istanbul Basaksehir, Demba Ba, décide de prendre les devants. "Quand vous parlez d'un homme blanc, vous dîtes "cet homme", pas "cet homme blanc". Pourquoi le faites-vous avec un homme noir ?". Pour s'expliquer, le 4e arbitre explique qu'en roumain, le terme "negru" n'est en rien péjoratif et à connotation négative. Peu convaincus, les joueurs des deux équipes décident de rentrer au vestiaire

Une décision qui fait date. Les joueurs ont ainsi forcé l'UEFA et les deux clubs à reporter la rencontre, "à titre exceptionnel". La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, n'a pas manqué de réagir à la suite des incidents, en félicitant "une décision historique". Le président de la Fédération française de football a lui aussi rappelé l'importance de lutter contre le racisme dans le football comme sur les autres terrains. Les joueurs du PSG et d'Istanbul ont ensuite relayé le message "No To Racism" sur les réseaux pour exprimer leur solidarité. Le match est reporté à mercredi 9 décembre 2020, à partir de 18h55. 

Informations pratiques

Lieu

24 rue du Commandant Guilbaud
75116 Paris 16

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche