Sport en salle : le nouveau "masque barrière" de Decathlon en production

Par Alexandre G. · Publié le 16 février 2021 à 11h15 · Mis à jour le 16 février 2021 à 11h19
Alors que la pratique sportive est toujours interdite en milieu couvert en raison de la crise sanitaire, les équipes innovation de l'entreprise spécialisée dans l'équipement de sport ont développé un masque d'un nouveau genre, qui donne la possibilité aux sportifs de transpirer et de suer sans risque d'infection. La ministre des Sports place beaucoup d'espoir dans cette technologie, avec en ligne de mire la réouverture anticipée des salles. Le groupe a officiellement obtenu l'autorisation officielle pour lancer la production.

Décathlon peut enfin lancer la production de son "masque barrière". Depuis plus de 7 mois, les équipes innovations et chercheurs du Campus Decathlon de Villeneuve-d'Ascq mettent au point un nouveau masque qui pourrait éclaircir l'horizon des sportifs confinés. Ce mercredi 16 février, Décathlon annonce avoir obtenu l'autorisation officielle de l'Association française de normalisation. La production de son masque lavable conçu pour les sportifs, et filtrant de catégorie 1, peut donc commencer. 

Pendant ce temps, le sport en salle et en milieu couvert est toujours interdit partout en France, en raison des risques d'infection qu'il représente. Et pour cause : faire du sport avec un masque, cela semble difficilement supportable. Respiration partielle, risques d'étouffement, les dangers sont nombreux. Pour permettre aux sportifs de continuer à pratiquer leur discipline sans risques d'infection, le leader mondial de l'équipement de sport aurait trouvé la solution ultime.

Comme l'explique la ministre des Sports Roxana Maracineanu au micro de France Info ce mardi 19 janvier 2021, "c'est un masque qui permettrait aujourd'hui la pratique sportive en milieu couvert, tous sports confondus". D'ailleurs, il s'agit d'un "masque dans lequel on place beaucoup d'espoir" confesse l'ancienne nageuse. 

Mais alors, en quoi ce masque est-il si particulier ? Les équipes innovation de Décathlon ont eu l'idée de superposer plusieurs couches de tissu. Une matière très douce, et souple, qui permettrait de filtrer les particules de coronavirus présentes dans l'air. Et de respirer, enfin ! Dans le but d'éviter les problèmes d'essoufflement, ils auraient limité les risques que le masque rentre dans la bouche des sportifs. 

Aussi, Décathlon indique que les "masques barrières" vont être testés par "des fédérations, coachs ou salles" dès le mois de février. De quoi donner de l'espoir aux patrons de salles de sport et aux sportifs confinés... 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche