Paris 2024 : pas de karaté au programme olympique, confirme le Cojo

Par Alexandre G. · Publié le 13 août 2021 à 12h27
Après avoir glané une médaille d'or, le karatéka Steven Da Costa a témoigné de son incompréhension quant à l'absence de sa discipline au programme des prochains Jeux olympique de Paris 2024. Une soixantaine de députés ont appuyé sa demande d'intégrer le karaté parmi les sports invités aux olympiades parisiennes. Face à la polémique, le Comité d'organisation a confirmé sa volonté de maintenir le programme tel quel.

Cette fois, plus de doute : il n'y aura pas de karaté aux JO de Paris 2024. Dans un communiqué adressé ce jeudi 12 août 2021, le Comité d'organisation de Paris 2024 (Cojo) confirme que le karaté ne sera pas ajouté au programme des sports additionnels des olympiades. Lors des JO de Tokyo, le karatéka Steven Da Costa a remporté une médaille d'or dans sa discipline, avant de livrer un combat médiatique dans le but de convaincre le comité d'organisation d'intégrer son sport au futur programme olympique

En réponse au sportif déçu, qui a potentiellement gagné sa première et dernière médaille olympique, le président du Comité d'organisation Paris 2024 Tony Estanguet assumait sa décision d'intégrer plutôt d'autres sports comme le surf, l'escalade ou le skateboard et le break dance. "En allant chercher des sports urbains comme le skateboard ou le break dance, on va chercher des sports qui cartonnent sur les réseaux sociaux et que les jeunes regardent énormément. Le surf et l'escalade apportent une dimension spectaculaire et différente des sports déjà au programme", explique l'ancien champion. 

Pas de place pour le karaté donc, parmi toutes ces disciplines. "Je regrette qu'il n'y ait pas de karaté en 2024 mais le r^pole du comité d'organisation c'est de trouver cet équilibre, de garder la sobriété des jeux, de lutter contre le gigantisme en rajoutant des sports et des athlètes", insiste le président du Cojo. Pour Steven Da Costa, "le karaté a montré une très belle image durant ces Jeux olympiques", soutient le médaillé d'or. 

En parallèle, la polémique a enflé avec le soutien de personnalités importantes, comme la ministre des Sports Roxana Maracineanu, qui s'est prononcée en faveur du nouveau combat de Steven Da Costa. Aussi, une soixantaine de députés ont signé une tribune "pour les quelque 250 000 Françaises et français de toutes générations confondues qui pratiquent ce sport de combat en adéquation totale avec les valeurs olympiques et celles de l'esprit de Coubertin", précisent-ils.  

Pour justifier sa décision, le Comité d'organisation Paris 2024 rappelle les nombreuses contraintes liées à la mise en place des olympiades. Dans le but de "limiter la dimension des jeux" (nombre global d'athlètes limités à 10 500 par exemple), mais surtout afin de mettre en avant "l'identité de ces sports jeunes, accessibles et connectés avec leur époque en cohérence avec la vision de Paris 2024 et complémentaires avec le programme existant imposé", leur choix a été effectué en décembre 2020, après avoir été "sélectionnés en février 2019 par Paris 2024 pour proposition au CIO". Il est donc immuable. 

Paris 2024 : pas de drapeau olympique géant sur la Tour Eiffel en raison de vents trop forts Paris 2024 : pas de drapeau olympique géant sur la Tour Eiffel en raison de vents trop forts Paris 2024 : pas de drapeau olympique géant sur la Tour Eiffel en raison de vents trop forts Paris 2024 : pas de drapeau olympique géant sur la Tour Eiffel en raison de vents trop forts Paris 2024 : Le drapeau géant de la Tour Eiffel bientôt recyclé en vêtements
N'ayant pas pu être déployé, ce dimanche, en raison des vents violents au sommet de la Tour Eiffel, l'immense drapeau olympique de la taille d'un terrain de foot va être recyclé en vêtements. [Lire la suite]

JO 2021 : les sportifs français taclent Jean-Michel Blanquer sur les réseauxJO 2021 : les sportifs français taclent Jean-Michel Blanquer sur les réseauxJO 2021 : les sportifs français taclent Jean-Michel Blanquer sur les réseauxJO 2021 : les sportifs français taclent Jean-Michel Blanquer sur les réseaux JO 2021 : les sportifs français taclent Jean-Michel Blanquer sur les réseaux
Au lendemain du retour des athlètes français des JO de Tokyo 2021, le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer s'est fendu d'un tweet afin de féliciter ”le sport collectif” et ”l'EPS” suite à la pluie de médailles tricolores en handball, basket et volley. Certains sportifs ont répondu avec humour et ironie, comme pour moquer la tentative de récupération du ministre. Et pointer du doigts le manque de moyens injectés en France dans la filière sportive [Lire la suite]

Jeux olympiques de Tokyo : le tableau des médaillesJeux olympiques de Tokyo : le tableau des médaillesJeux olympiques de Tokyo : le tableau des médaillesJeux olympiques de Tokyo : le tableau des médailles Jeux olympiques de Tokyo : le tableau des médailles
A Tokyo, des athlètes du monde entier concourent pour tenter de devenir le champion de leur catégorie, et repartir avec une précieuse médaille. Avec plus de 300 épreuves sportives, beaucoup de médailles sont en jeu. On fait le point sur le classement des pays qui ont - pour le moment - le plus de victoires à leur actif. [Lire la suite]

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche