Lille : paris n'a pas flanché (après-match)

Par P. · Publié le 16 août 2010 à 00h00
Lille et le PSG se quittent dos à dos au terme d'une partie peu rythmée (0-0). Les Parisiens se sont procurés les meilleures opportunités et ont paru globalement solides. Un match encourageant pour la suite...
Tactique des deux équipes :

PSG : Kombouaré a pu aligner son équipe-type même s'il a effectué un changement avec la titularisation de Ceará en lieu et place d'Armand en latéral gauche.
Lille : 4-3-3 classique pour Rudi Garcia avec un trio Hazard-De Melo-Gervinho devant.

Malgré des débuts poussifs, Paris a géré

Habitué à être en difficulté dans le Nord, Paris en faisait la démonstration dès les premières minutes en se montrant incapable de relancer proprement. La défense parisienne ne respirait pas la sérénité mais les Dogues n'en profitaient pas. Car hormis une occasion de De Melo (18e), qui jaillissait devant Camara mais ne cadrait pas, la bande à Rudi Garcia ne concrétisait pas sa domination.

Après avoir fait le dos rond, les Parisiens passaient enfin à l'offensive. Plus présents dans le camp adverse, ils tentaient de faire la différence notamment grâce à leur couloir gauche brésilien Ceará-Nenê, qui combinait bien. Mais c'est Erding, sur un bon service de Nenê, qui se procurait la meilleure occasion, son coup de tête échouant à quelques centimètres du poteau (32e).

La seconde période reprenait sur le même tempo que la première avec des Lillois plus fringants dès les premières minutes mais qui s'éteignaient au fur-et-a mesure. Au profit d'un Nenê intenable et véritable homme du match. Le Brésilien sollicitait Landreau sur un coup franc puis un corner direct (61e), avant de se procurer la balle de match. Alors qu'Hoarau avait échoué dans son face-à-face avec Landreau auparavant suite à un coup franc rapidement joué (72e), Nenê pensait le venger sur un nouveau coup de pied arrêté bien placé à l'entrée de la surface. Mais son coup de patte frôlait la lucarne de Landreau, complètement battu (93e) ! Paris peut nourrir des regrets mais décroche un très bon point en terre nordiste.

Quelques promesses dans un véritable collectif

Comme l'a souligné, peut-être exagérément, Antoine Kombouaré, l'équipe parisienne a sorti un match "énorme tactiquement". Plus modérément, on parlera d'un match sérieux des Franciliens, bien organisés pour contrecarrer la vivacité lilloise. Sakho a notamment été solide en défense, pas tout le temps aidé par un Camara très imprécis dans ses relances. Si Sessegnon est apparu irrégulier, Nenê est l'homme du match par son apport dans le jeu et ses coups de pied arrêtés. Enfin, Hoarau et Erding, pas plus que Luyindula, ne se sont pas mis en évidence, la complémentarité entre les attaquants ne sautant pas aux yeux…

Quatre points en deux matches : le bilan est bon pour le PSG. Il reste désormais à confirmer les bonnes dispositions entrevues lors ces deux premiers rendez-vous… Et quoi de mieux qu'une réception de Bordeaux, équipe plutôt malade (deux revers lors des deux premiers matches), pour rester en haut de l'affiche ?


Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche