Download Festival Paris 2016 : report du samedi 11 juin

< >
Par Caroline J. · Publié le 13 juin 2016 à 12h46 · Mis à jour le 16 juin 2016 à 00h02

Beaucoup disaient que le samedi 11 juin 2016 était la journée la moins attrayante du festival… Il suffisait en effet de voir la foule beaucoup moins nombreuse sur le site de l’Hippodrome de Longchamp pour s’en rendre compte… Et pourtant, les absents avaient tord parce que cette journée réservait bien son lot de bonnes surprises, à commencer par le groupe suédois Amon Amarth.

C’est à 19h, sur la scène 2, que les Viking débarquent dans un décor plutôt travaillé : deux têtes de dragons entourent ainsi la batterie. Pendant une heure, le groupe n’aura de cesse de faire le show notamment grâce à leurs différents effets pyrotechniques. Le charismatique chanteur Johan Hegg aura même du mal à quitter la scène et en profitera pour jeter dans la foule quelques médiators et setlist aux fans.

Download Festival 2016 à Paris : les photosDownload Festival 2016 à Paris : les photosDownload Festival 2016 à Paris : les photosDownload Festival 2016 à Paris : les photos

Une heure après, c’est au tour des Ecossais de Biffy Clyro d’entrer en scène. Comme à son habitude, le chanteur Simon Neil se présente torse nu, affichant ainsi ses nombreux tatouages. Toujours aussi énergiques en live, les membres du groupe ont comblé leurs fans à coup de riffs et de beats sauvagement entraînants. 

En revanche, plusieurs ont été déçus par le set de Jane’s Addiction. Alors que le chanteur Perry Farrell, débarquant bouteille de vin rouge à la main, manque d'énergie, le célèbre guitariste Dave Navarro semble avoir quelques petits soucis techniques. Côté scéno, le groupe américain a fait appel à plusieurs danseuses en petite tenue et pas très en rythme sur la musique…

Download Festival 2016 à Paris : les photosDownload Festival 2016 à Paris : les photosDownload Festival 2016 à Paris : les photosDownload Festival 2016 à Paris : les photos


Après cette déception, le sourire revient grâce aux incontournables Korn.

Energiques et en fusion avec son public, le groupe américain a tout simplement livré une incroyable prestation d’une heure trente.

Très en forme, Jonathan Davis a enchaîné les hits avec rage et générosité : « Falling Away From Me », « Did My Time », « Hater » ou encore « Got The Life » et « Freak on a Leash » en guise de rappel.

Le groupe s’est même autorisé une petite reprise de « One » de Metallica et de « Another Brick in the Wall » des Pink Floyd.

Download Festival 2016 à Paris : les photosDownload Festival 2016 à Paris : les photosDownload Festival 2016 à Paris : les photosDownload Festival 2016 à Paris : les photos

Bref, voilà un show qu’il ne fallait pas manquer!

Informations pratiques

Lieu

Route des Tribunes
75116 Paris 16

Réservez ou Privatisez
Cliquez ici pour réserver

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche