Pitchfork Music Festival Paris 2015 : Report Jeudi 29 Octobre 2015

Par Caroline J. · Publié le 1 novembre 2015 à 15h51 · Mis à jour le 1 novembre 2015 à 16h00

La première soirée du Pitchfork Music Festival Paris, édition 2015, s’annonce sous de bons auspices avec la présence de Godspeed You! Black Emperor, suivi de Deerhunter et enfin de Beach House.

Mais avant d’assister à ce trio gagnant, nous faisons connaissance, dès 17h30, avec Haelios. Originaire de Londres, ce trio musical nous a plus qu’enchanté avec son trip-hop, influencé par les plus grands : Portishead et Massive Attack.

Arrive ensuite l’ovni Kirin J. Callinan, venu tout droit d’Australie. Ce jeune artiste ne nous a pas vraiment tapé dans l’œil même s’il faut lui reconnaître son petit grain de folie, malheureusement trop souvent oublié ces derniers temps chez les artistes.

Place ensuite à Destroyer, mené par Dan Bejar. A la tête d’un nouvel opus studio, "Poison Season", le chanteur a livré de belles ballades sonores comme l’entraînant « Savage Night at the Opera ». Avec son trench beige et sa volumineuse tignasse, Dan Bejar n’est certes pas très expressif sur scène, voire plutôt effacé, mais il a tout de même réussi à nous transporter vers de lointaines contrées grâce à son style indie-pop parfaitement composé. 


Direction la Green Stage, de l’autre côté de La Grande Halle de La Villette, pour découvrir le phénomène tant attendu, j’ai nommé Ariel Pink. Malgré un début quelque peu laborieux, et un son pas toujours au top, le songwriter a su faire le show, tant visuellement que musicalement, nous dévoilant ses morceaux alliant pop psychédélique et lo-fi. 


Si l’artiste nous a, avouons-le, quelque peu déçu, c’est loin d’être le cas pour l’excellent groupe Godspeed You! Black Emperor! Ici, pas de chanteur, que des musiciens mais des musiciens hors pair : guitares saturées, batterie, violon, violoncelle… pour un show d’environ 1h30 absolument ahurissant, rythmé par le dernier opus du groupe "Asunder, Sweet and others Distress", mais aussi par quelques anciens morceaux comme l’incontournable « East Hastings ». Pour l’occasion, le groupe Montréalais avait également décidé de projeter, via 4 anciens vidéo projecteurs, quelques images en noir et blanc (Hope en grosses lettres, cerf dans une forêt, immeuble…). Bref, le public semblait conquis et nous aussi! 


Après cet excellent set, direction Deerhunter et son style alliant garage rock infaillible et rock psychédélique efficace. Derrière ce groupe, originaire d’Atlanta, on découvre Bradford Cox. Casquette sur la tête, le musicien déjanté a fait le show, défendant habilement son dernier album studio "Fading Frontier". 


Enfin, cette première journée s’est achevée avec Victoria Legrand et Alex Scally aka Beach House. Très attendu en live, le duo a subjugué l’assemblée grâce à un son introspectif, onirique et néanmoins pop puis une scénographie bien soignée!

Informations pratiques

Lieu

211 Avenue Jean Jaurès
75019 Paris 19

Accès
Métro ligne 5 station "Porte de Pantin"

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche