Jan fabre - l'empereur de la perte

Texte, mise en scène, scénographie de Jan Fabre. Avec : Dirk Roofhooft
Depuis vingt-cinq ans, Jan Fabre, l’Anversois, s’attache à tisser des liens entre la danse, l’opéra, le théâtre et les arts plastiques. Pour sa première venue au Théâtre National de Chaillot, Jan Fabre donne à voir et à entendre trois solos vertigineux, L’Empereur de la perte, Le Roi du plagiat et, en création, Le Serviteur de la beauté. L’occasion de découvrir une langue de la démesure, baroque et contemporaine, servie par un acteur d’exception.

L’Empereur de la perte (1994), monologue écrit par Jan Fabre, s’avère un « plaidoyer pour l’imperfection, la beauté de perdre, le désir toujours récurrent de “recommencer”, de tout “oublier” sauf le refus ». On peut y voir, entre les lignes, un autoportrait sans complaisance de Fabre lui-même, avec ses doutes, ses espoirs, ses solitudes. Cet empereur, clown solitaire mais pas tout à fait seul, s’adresse directement au public avant de se métamorphoser en ange pour s’élever au dessus de la médiocrité, dépasser les contradictions. Philippe Noisette

Horaire : Du jeudi au samedi à 20h30

Tarif : 35,20 €

Durée : 1h30


Caroline J.
Dernière modification le 2 juillet 2010

Informations pratiques

Horaires
Du 27 janvier 2011 au 29 janvier 2011

×

    Lieu

    Place du Trocadéro ,
    75116 Paris 16

    Vous souhaitez communiquer sur Sortir À Paris ?
    ↪ Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises.
    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche