Soirée Solidaile: Yanowski, Yves Jamit @Les trois baudets

Direction Les trois baudets, le 10 avril 2015, pour une soirée Solidaile.

Yanowski :

« Cet homme-là sait faire chanter les mots comme personne. Cet homme-là est un phénomène, un monument, un personnage grandiose, un aventurier poète, un tendre révolutionnaire, un colosse fragile »(Reg’Arts)
Des troquets enfumés de Buenos Aires aux musiques trépidantes des cabarets slaves, un univers passionné, inspiré par l’intensité du tango et la fougue des musiques de l’Est.

Des chansons et des histoires fortement imprégnées de fantastique et d’humour. Acteur exalté, performeur, chanteur émouvant, poète indéniablement,Yanowski est un personnage hors normes, magistral.

La musique est marquée par l’univers de Gustavo Beytelmann (notamment collaborateur de Piazzolla, Mosalini, Le Gotan Project, Catherine Ringer) dont l’écriture classique élargit les frontières du genre avec ses accents slaves et argentins.

Jamait :
Un auteur à part, une exaltation de la vie à la façon d’un Nietzsche importé ici jusqu’à l’art le plus simple en apparence, pour une chanson française qui s’assume pour ce qu’elle peut avoir de plus exigeant et de plus populaire à la fois. Jamait cite de la philosophie sous une plume affinée pour le plaisir de tous ceux qui le suivent et dans la plus belle tradition de la chanson. C’est sûr, quand Jamait retire sa casquette, ce n’est certainement pas par révérence et pour rentrer dans le droit chemin mais bien pour affirmer qu’on peut aimer la vie et suivre sa route hors des sentiers battus.

L’association Solidaile a pour vocation de soutenir et d'accompagner des projets de développement à l’étranger portés par des acteurs locaux. En particulier, Solidaile soutient des projets au Pérou dans l’artisanat, l’agriculture, l'éducation... L’objectif est de permettre la pérennité des projets et de rendre les acteurs locaux autonomes, pour qu’ils puissent prendre en charge durablement leur propre développement.

La recette des entrées est entièrement versée à Solidaile et finance chaque année un projet particulier.
Cette année, les recettes financeront la poursuite du développement du Centre de Soins Ashaninka dont les travaux ont débutés en juin 2013.

Anne L.
Dernière modification le 3 février 2015

Informations pratiques

Horaires
Le 10 avril 2015
De 19h30 à 23h

×

    Lieu

    64 boulevard de Clichy
    75018 Paris 18

    Tarifs
    18 €

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche