Led Zeppelin : « Stairway to Heaven » n’est pas un plagiat conclut la justice

Par Caroline J. · Publié le 6 octobre 2020 à 08h52 · Mis à jour le 6 octobre 2020 à 09h18
La justice a tranché ! Après six années de procédure, Led Zeppelin est bien reconnu comme l’auteur du hit planétaire "Stairway to Heaven", paru en 1971. La formation britannique, menée par Jimmy Page et Robert Plant, était accusée de plagiat par le groupe californien Spirit.

C’est la fin d’une longue bataille judiciaire commencée il y a six ans de cela. À l’origine de cette affaire ? Le tube "Stairway to Heaven" signé Led Zeppelin. Sorti en 1971, ce titre, devenu un véritable classique, a rapporté au légendaire groupe britannique des millions de dollars. Seulement voilà, le groupe psychédélique californien Spirit accusait Led Zeppelin de plagiat.

La justice a alors eu la lourde tâche de trancher et de désigner le véritable auteur de ce hit mondialement connu. 

Lundi 5 octobre 2020, la Cour suprême des États-Unis a refusé de se saisir de cette affaire, mettant ainsi fin à cette incroyable histoire judiciaire dans le monde musical. Ce refus confirme les jugements rendus précédemment et atteste que Led Zeppelin est bien l'auteur de "Stairway to Heaven" qui n’est pas un plagiat du titre instrumental "Taurus", composé par Spirit.

Lors d’un jugement rendu en première instance à Los Angeles en 2016, confirmé en mars dernier par une cour d'appel de San Francisco, les juges ont estimé que Robert Plant et Jimmy Page, respectivement chanteur et guitariste de Led Zeppelin, avaient bel et bien eu accès au titre de Spirit. Toutefois, le groupe californien, qui réclamait entre 3 et 13 millions de dollars de droits d'auteur, n'avait pas réussi à convaincre la cour et à prouver que des éléments de "Taurus" étaient "intrinsèquement similaires" à l'introduction de "Stairway to Heaven".

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche