Covid: Van Morrison va contester en justice l'interdiction de la musique live en Irlande du Nord

Par Caroline J. · Publié le 20 janvier 2021 à 12h28 · Mis à jour le 20 janvier 2021 à 12h29
Van Morrison ne compte pas se laisser faire. Alors que la musique live est interdite dans les bars, pubs et restaurants d'Irlande du Nord, le chanteur va engager une action en justice « au nom des milliers de musiciens, artistes, lieux de spectacles et personnes impliquées dans l'industrie de la musique live ».

Depuis bientôt un an, les artistes et le public sont privés de musique live en raison de la crise sanitaire et des mesures restrictives mises en place un peu partout dans le monde. Si certains ont décidé de s’adapter en proposant des performances en live streaming, d’autres ont décidé d’agir. C’est notamment le cas du célèbre Van Morrison, auteur des mythiques « Gloria » et « Brown-eyed girl ».

L’AFP révèle ainsi que le chanteur et auteur-compositeur nord-irlandais va contester en justice l'interdiction de la musique live dans les bars du pays. « Nous n'avons connaissance d'aucune preuve scientifique ou médicale crédible pour justifier cette interdiction (...) et nous allons la contester devant la Haute Cour » de Belfast, a indiqué l'avocat de l’artiste, Joe Rice, à l'AFP.

Depuis plusieurs semaines maintenant, l'Irlande du Nord fait face à une hausse importante du nombre de nouveaux cas de Covid. Le pays a alors décrété un nouveau confinement, juste après les fêtes de Noël. L’Irlande du Nord avait déjà auparavant décidé d’interdire la musique live dans les bars, pubs et restaurants disposant d'une licence pour vendre de l'alcool, alors que la musique dans ces établissements fait partie intégrante de la vie culturelle du pays.

« De nombreuses personnes dans le monde de la musique et des arts en Irlande du Nord ont été dévastées financièrement, socialement et artistiquement par cette interdiction totale », a fait savoir l'avocat Joe Rice dans un communiqué. Selon lui, Van Morrison aurait donc pris la décision d’engager cette action en justice « au nom des milliers de musiciens, artistes, lieux de spectacles et personnes impliquées dans l'industrie de la musique live ».

Ce n’est pas la première fois que Van Morrison fait parler de lui en cette période de crise sanitaire. Il y a quelques mois, le chanteur avait dénoncé comme liberticide la mise en place du confinement, dans trois différentes chansons.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche