This page is not available in your language, please, choose yours

Akram Khan dans Until The Lions à la Grande halle de la Villette : critique

Publié le 13 décembre 2016 Par Maïlys C.
Akram Khan dans Until The Lions à la Grande halle de la Villette : critique

Infos pratiques

Du 5 décembre 2016
Au 17 décembre 2016


Parc de La Villette
75019 Paris 19

20 euros (tarif réduit)
26 euros (tarif réduit)
32 euros (tarif plein)

La Grande halle de la Villette accueille la compagnie du chorégraphe anglais Akram Khan du 5 au 17 décembre 2016 : entouré de deux excellentes danseuses, Ching-Ying Chien et Christine Joy Ritter, il présente dans "Until The Lions" sa vision du récit mythologique du Mahabharata.

Le public est installé tout autour d'une scène circulaire, sorte de gigantesque tronçon de bois strié de fêlures. De longs bâtons y sont plantés et une tête d'homme est posée sur le sol. Dans une fumée annonciatrice de la fureur à venir, la foule papote tranquillement, attendant le début du spectacle. Introduit par une bande-son vrombissante, celui-ci est marqué par l'arrivée d'une danseuse, Christine Joy Ritter, qui marche comme une bête, mains et pieds au sol. On se tait. 

Elle est rapidement rejointe par le reste de la troupe, composé de danseurs (dont l'époustouflante Ching-Ying Chien) et de musiciens ; les danses font trembler la Grande halle de la Villette par des corps violemment projetés les uns contre les autres, se mouvant tantôt comme des gorilles, tantôt comme des monstres à deux têtes, le tout dans un camaïeu de bruns et de lumières dorées. 

L'idée de la réécriture d'Akram Khan, en partenariat avec la poétesse Karthika Naïr, est de proposer une mise en lumière des personnages féminins du Mahabharata. Car elles sont entremêlées dans des histoires d'amour, de mariages et d'enlèvement, où elles semblent soumises à des forces contraires aux racines traditionnelles profondes, il vaut mieux lire le court résumé de l'histoire d'Amba, distribué au début du spectacle, pour mieux comprendre les enjeux de ce spectacle hors normes.

La musique qui accompagne cette grande épopée est composée de grattements, de frottements, de tapotements, et sublimée par les chants profonds de Sohini Alam et David Azurza : le mythologique est ici incarné dans une constante confrontation, et c'est donc avec un art toujours surprenant du contraste que la musique accompagne la chorégraphie. Primitif, ultra-physique, ce spectacle réactive la vitalité du spectateur plongé dans la léthargie de l'hiver. À voir. 

Informations pratiques :

Akram Khan dans Until The Lions
À la Grande halle de la Villette
Du 5 au 17 décembre 2016 
Tarifs : entre 20 et 32 euros
Réservez en ligne ou au 01 40 03 75 75 

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement