This page is not available in your language, please, choose yours

La Grenouille avait raison de James Thierrée au Théâtre du Rond-Point : critique emballée

Publié le 2 décembre 2016 Par Marine S.
la grenouille avait raison

Infos pratiques

Du... 2 décembre 2016
Au... 31 décembre 2016


2bis avenue Franklin D. Roosevelt
75008 Paris 8

Métro Franklin D.Roosevelt

James Thierrée et ses cinq compères présentent jusqu'au 31 décembre 2016 sa toute nouvelle création, La Grenouille avait raison, au Théâtre du Rond-Point. Un spectacle à la scénographie impressionnante qui réussit une nouvelle fois à faire voyager le spectateur dans un univers tout à fait captivant.

Une nouvelle création de James Thierrée, fils de Victoria Chaplin-Thierrée et de Jean-Baptiste Thierrée (qui présentaient le mois dernier leur Cirque Invisible) est toujours un rendez-vous. Un rendez-vous qu'un très grand nombre de spectateurs ont d'ores et déjà pris puisque le spectacle, bien avant la première, affichait déjà complet. Et ça se comprend.

Fils d'un couple d'artiste confirmés, petit-fils de Charlie Chaplin, James Thierrée, bien que l'on continue à le présenter comme "fils et de petit-fils de" a su donner à sa carrière beaucoup de singularité et de personnalité. Nous sommes nombreux à parler du spectacle Raoul comme d'un choc, un moment hors-temps inégalable en matière de poésie, d'inventivité et de justesse.

James Thierrée présente ainsi, cette fois-ci accompagné de cinq comédiens/acrobates/danseurs/chanteurs tous véritablement excellents (Jean-Luc Couchard, Valérie Doucet, Samuel Dutertre, Mariama et Thi Mai Nguyen), une nouvelle création, La Grenouille avait raison. L'artiste aux multiples facettes, acrobate et magicien, clown et musicien, réussit une nouvelle fois le pari scénographique et esthétique : de longs rideaux, un piano, des fauteuils, une piscine, le tout, selon la lumière, palais enchanté ou maison hanté. Fait d'or et d'argent défraîchi, la scène, d'un coup d'oeil, nous transporte dans un univers onirique. De plus, au dessous des têtes, une installation mécanique, à la fois bête féroce, cerveau extra-terrestre ou lumière divine. Le quotidien d'un commun des mortels dépendant de cette unité, le réveil de celui-ci ne saurait passer inaperçu.

Les personnages, le temps d'une grosse heure et demie, évoluent, en mouvements désarticulés, en langue incompréhensible, le long de scènes parfois tout à fait clownesques et presque bouffonnes, parfois incroyablement poétiques. Accompagnés musicalement par une chanteuse live, le spectacle est parfois presque inquiétant (quand la bête se réveille), parfois, très drôle (les rires aux éclats des enfants dans la salle en sont la plus belle preuve). Encore une fois, un très beau moment.  

Infos pratiques :

La grenouille avait raison au Théâtre du Rond-Point, jusqu'au 31 décembre 2016.

Spectacle complet.

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles SCÈNES

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement