Garden Party au Théâtre Antoine, notre critique

Après les émouvantes "Lettres à Nour" et "Plaidoiries", le théâtre Antoine fait place à un peu de légèreté en 2019 avec "Garde Party", une farce caricaturant la bourgeoisie qui est à l'affiche du théâtre jusqu'au 13 avril. Attention, spectacle totalement délirant.

Une fois n'est pas coutume. Le théâtre Antoine fait dans la caricature, avec "Garden Party", une farce de la Compagnie n°8 qui est à l'affiche du théâtre du mercredi au samedi à 19h, jusqu'au 13 avril 2019.

Mise en scène par Alexandre Pavlata, la pièce de théâtre "Garden Party" caricature cette fameuse réception donnée dans les jardins de l'Élysée le 14 juillet de chaque année, mais aussi toutes ces fêtes en plein air où la haute société aime se rassembler.

Car après le monde de la finance, celui de la compétition et du pouvoir, c'est à la bourgeoisie, à l'aristocratie, à la noblesse, aux rentiers que s'intéresse la compagnie de théâtre de rue.

Par son travail d'observation critique de la société contemporaine, la compagnie n°8 livre "Garden Party"  une farce féroce, grotesque, qui fait appel au cirque, à la danse et à l'opéra.

"Garden Party" emmène le public, pendant plus d'une heure, dans un monde d'insouciance, de béatitude, de flatterie et surtout de bêtise humaine, trait qui s'empare aussi bien des riches que des pauvres.

Notre critique :
Absurde, fou, fantasque...  sont les premiers mots qui nous viennent à l'issue de la représentation de "Garden Party".
C'est le colossal travail de mise en scène signé Alexandre Pavlata qui fait la réussite de cette pièce associé à celui des comédiens et qui donne tout son sens à l'œuvre.
On ne peut pas dire que ce soit le texte car autant vous prévenir, il n'y en a quasiment pas de compréhensible. Les personnages s'expriment avec beaucoup d'onomatopées, rendant même hommage à John Scatman.
Dans cette farce grotesque, tout est exagéré et plus c'est gros, plus ça passe. On salue la prouesse des comédiens, qui, quasiment sans texte, jouent une histoire compréhensible bien que très foutraque. Tout repose sur le travail du corps, des expressions du visage. La troupe livre ici une très belle performance.
Quatre hommes en smokings et nœuds papillon, quatre femmes en robes de soirée colorées et leur majordome assistent à une garden party (qui va même prendre des allures de murder party bien que les morts ressuscitent très vite ici), ce fameux rituel bourgeois. S'ils sont très élégants au début, nos personnages ne vont pas le rester bien longtemps car contrairement à ce que l'on pourrait croire, dans "Garden Party", les riches ne sont pas classes mais bien dégueulasses.
Au programme : combat d'épée, chasse à courre, et même chorégraphie dans ce spectacle pétaradant par moment. Mais aussi une chanteuse lyrique qui offre une prestation de haute volée et une drôle d'interprétation de "Ce Rêve Bleu", la chanson du dessin animé "Aladdin".
Toutefois, gare à vous si vous osez prendre place au premier rang (il ne vous arrivera rien de bien méchant, mais quand même).

Alors, si vous avez toujours rêvé d'assister à une garden party sans jamais pouvoir y pénétrer, vous êtes cordialement invité à celle du théâtre Antoine.

Laura B.
Dernière modification le 7 mars 2019

Informations pratiques

Horaires
Du 6 février 2019 au 13 avril 2019

×

    Lieu

    14 boulevard de Strasbourg
    75010 Paris 10

    Accès
    Métro Strasbourg Saint-Denis

    Tarifs
    A partir de : 19 €

    Durée moyenne
    1 h 10 min

    Site officiel
    www.theatre-antoine.com

    Réservez vos places
    Cliquez ici pour réserver

    Commentaires
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche
    Affinez votre recherche