This page is not available in your language, please, choose yours

NAYDA : SHKOON + SHADI KHRIES + WARDITA + KODDI @Petit Bain

Publié le 21 décembre 2016
NAYDA : SHKOON + SHADI KHRIES + WARDITA + KODDI

Infos pratiques

Du 20 janvier 2017
Au 21 janvier 2017


7 Port de la Gare
75013 Paris 13

18 euros

Direction le Petit Bain ce 20 janvier 2017 pour une belle soirée en perspective!

SHADI KHRIES (Jordanie / France – Versatile Records)

De tous les artistes de la scène électro-orientale, rares sont ceux liés de si près à notre scène française. Repéré par Versatile dans le cadre du projet Acid Arab, Shadi Khries est devenu en quelques années un artiste emblématique, celui qui fait le lien entre notre underground et celui qui émerge au Moyen-Orient. Après s’être confronté aux salles parisiennes (Badaboum, Chez Moune, Les Nautes...), le musicien se concentre aujourd’hui sur ses productions et son projet King Ghazi. Il prendra les platines sur la scène de Nayda, pour proposer un set inédit nourri de ses nombreux morceaux cachés, de ses perles acides et d’autres influences.

WARDITA (Tunise / Allemagne – Tonleiter Records)

D’origine tunisienne, Wardita est berlinoise dans l’âme et un personnage atypique de la scène techno. Mère de trois enfants, la musicienne partage sa vie entre des DJs sets nocturnes, une passion pour la production et un engagement politique affirmé. Lorsqu’elle ne mixe pas dans quelques clubs secrets de Berlin, elle se rend en Tunisie, ou plus récemment en Palestine où elle aime partager son amour pour la danse et la musique électronique. Ses productions rendent compte de son identité métissée, oscillant entre une techno industrielle débridée et l’inspiration qu’elle puise dans les musiques populaires et folkloriques d’Afrique du Nord

KODDI (Maroc / France – Runtomorrow / Nayda)

Co-fondateur du label marocain Runtomorrow, Koddi fait partie intégrante du projet Nayda, il en sera donc le résident originel. Basé à Casablanca, son label est le premier à avoir organisé une Boiler Room sur le continent africain. À cette occasion, son équipe avait invité des pointures de la scène internationale (Floating Points, James Holden...) à se confronter aux musiciens traditionnels gnaouas. Chargé de clôturer notre long voyage, il aura pour mission de garder en éveil les esprits échauffés et de les ramener progressivement en terrain connu sur des tracks techno impitoyables.

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement