This page is not available in your language, please, choose yours

Report : Reve de Monuments à la Conciergerie

Publié le 21 février 2013 Par Marine S.

Infos pratiques

Du... 3 février 2013
Au... 24 février 2013


2, bd du palais
75001 Paris 1

5,5 euros (TR)
8,50 euros (TP)

Jusqu’au 24 février, la Conciergerie abrite, au sein de la merveilleuse Salle des Gens d’Armes, Rêve de monuments, une exposition sur les architectures imaginées du Moyen-Age à nos jours : un voyage dans le temps et dans l’imaginaire.

Il n’en fallait pas moins à mon âme de petite fille pour l’émerveiller : des gravures de Gustave Doré, Peau d’âne de Jacques Demy et Le Seigneur des Anneaux, soyez les bienvenus dans le monde merveilleux des châteaux forts et des châteaux de princesse. Ce rendez-vous, qui touche à sa fin, est « une invitation au voyage dans l’imaginaire gothique », selon les propres mots de Christian Corvisier, commissaire de l’exposition.

L’exposition Rêve de monuments nous renvoie tout d’abord aux origines de cet imaginaire travaillé depuis des siècles : le Moyen-Age. Manuscrits, gravures et peintures murales nous montrent ce qu’étaient les châteaux, à savoir, le cœur du royaume, où résidait le souverain. La réalité donc, avant de s’envoler bien rapidement…

Sur le parcours, le rêve déjà arrive, grâce à des gravures encore, de monuments gargantuesques réalisés. Comme le Château de Pierrefonds, près de Compiègne, encore aujourd’hui visitable, encore aujourd’hui divin. 

L’exposition nous emmène par la suite à la Renaissance, quand le Château en tant que monument, perdu, devient un objet de fantasme et de nostalgie romantique. Des artistes tels que Caspar David Friedrich ou Karl Friedrich Schinkel en feront leur domaine de prédilection, laissant derrière eux des œuvres d’une puissance renversante, où la réalité n’a plus sa place.

Voici maintenant venu le temps de s’attarder, tout d’abord au gothique noir et hanté, quand le romantisme eu disparu, et que simplement l’effroi reste : la littérature anglaise du XVIIIème inventa ses monstres, et les plaça dans une abbaye en ruine, un château délabré, une forêt noire, tout ce qui, quelques années plus tôt, faisait fantasmer les artistes.

Pour finir, l’exposition s’attarde longuement sur les dérivés du gothique, les nouvelles adaptations de cet imaginaire, exposant maquettes de scènes de théâtre, jouets pour enfants (le château de Poudlard en lego !), et autres films consacrés aux châteaux (de Peau d’âne de Jacques Demy au Petit Poucet de Michel Boisrond en passant par le Seigneur des Anneaux). Une expérience magique bien servie par la féérie du lieu, malgré le passé quelque peu macabre de celui-ci. Rappelons d'ailleurs qu'avec votre billet pour l'exposition, vous pouvez également visiter la Conciergerie. Car de la culture, il n'y en a jamais assez!

Infos pratiques :

Rêve de monument à la Conciergerie, jusqu’au 24 février 2013.

Tous les jours de 9h à 18h.

Tarifs : de 5,50 à 8,50. Gratuit pour les moins de 26 ans.

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement